1

Vins Aloxe-Corton

Que l’on vienne de Beaune ou de Dijon, la montagne de Corton domine la route des grands crus bourguignons. C’est le trait d’union entre la Côte de Nuits et la Côte de Beaune. La caractéristique de cette montagne c’est le bois de Corton situé en son sommet. Juste en dessous de ce bois 3 grands crus sont présents : Corton, Corton-Charlemagne et Charlemagne. Voir plus

Les suggestions de l'équipe Twil dans l'appellation Aloxe-Corton

    ​ ​ ​
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. ​ ​
L'appellation Aloxe-Corton

À mi-pente on retrouve les 14 climats d’Aloxe-Corton classés premiers crus, en bas de la pente l’appellation village d’Aloxe-Corton y est représentée. Les vins blancs ou rouges de cette appellation sont produits sur trois communes que sont Aloxe-Corton, Ladoix-Serrigny et Pernand-Vergelesses.

L'histoire de l'appellation Aloxe-Corton remonte à Charlemagne


Les premières traces de vignes attestées sur l’appellation Aloxe-Corton remontent au début du VIe siècle et correspondent au développement d’abbayes dans la région. En 775, l’Empereur Charlemagne aurait fait don de vignes à l’Abbaye Saint-Andoche de Saulieu. Cette marque impériale est visible encore à l’heure actuelle notamment avec le nom du climat «Le Charlemagne ». La légende dit que Charlemagne fût séduit par les grands vins rouges de la montagne de Corton. Lors de la dégustation de ce vin prestigieux, il tacha sa barbe avec le vin rouge. De colère il décida de faire arracher les pieds de Pinot Noir pour y planter du Chardonnay. Cette légende donne naissance aux grands crus blancs que sont Charlemagne et Corton-Charlemagne.

Entre le VIIe et le XIe, le Chapitre de la cathédrale d’Autun influence fortement le vignoble beaunois et notamment à Aloxe-Corton avec la possession des climats aujourd’hui nommés « Clos du Chapitre » et « Corton Clos des Meix ». Au XIIe siècle, l’abbaye de Cîteaux possède un domaine sur ces coteaux dont le climat « Les Vercots ». Au XVe siècle, les vins dits « de Beaune » sont commercialisés dans toute l’Europe et ce grâce à leur longue tenue qui leur permet de voyager. Le commerce se développe et c’est au XVIIIe siècle que les maisons de négoce-éleveur donnent un véritable élan à la diffusion des vins « de Beaune » en Europe.

La réputation acquise par les vins et notamment ceux de Corton vont être synonyme de qualité ce qui va pousser en 1862 la commune d’Aloxe à adjoindre à son nom celui de Corton.

La fin du XIXe siècle est marquée par deux grands fléaux que sont le mildiou et le phylloxera. Le vignoble sera reconstruit petit à petit et l’appellation « Aloxe Corton » est reconnue par l’INAO en 1938. En 1943, est établie la première liste des climats qui sont reconnus comme des premiers crus.

Les sols sols marno-calcaires confèrent aux vins d'Aloxe-Corton un goût inimitable


L’appellation Aloxe-Corton s’étend sur 120 ha dont 37 ha en premier cru. Corton s’étend sur 160 ha tandis que Corton-Charlemagne s’implante sur 71 ha dont 62 ha sont du Charlemagne. Cette appellation se situe au Nord-Est de Beaune. La montagne de Corton sépare les plateaux calcaires des Hautes Côtes de Beaune et la plaine de Bresse. Sur cette appellation, le Pinot Noir domine. La production de grands vins blancs y est rare pour l’appellation village et les premiers crus. Il est à noter que Corton est le seul grand cru à produire des vins rouges sur la Côte de Beaune.

Cette appellation culmine entre 230 et 350 m d’altitude. Le bois qui culmine à 385 mètres d’altitude n’est pas sans impact pour le vignoble de cette appellation. En effet, les sols calcaires du bois vont être délités en petites plaquettes par les forces qu’exercent les racines des arbres et le phénomène d’érosion. Ces plaquettes vont glisser avec le temps et venir se mélanger à la marne présente sous forme de « Chailles » datant du Jurassique supérieur. C’est de ces sols marno-calcaires que sont issus les grands vins blancs Corton-Charlemagne et Charlemagne. Sur le bas du versant, le substrat calcaire date du jurassique moyen. Il est recouvert par une couche de colluvions majoritairement argileuse qui donnent des sols peu profonds et drainants plus favorables à l’expression du Pinot noir.

A quoi reconnait-on un Aloxe-Corton ?


L’appellation Aloxe-Corton est une appellation très diversifiée. Allant de l’est à l’ouest de la montagne avec des sols variés et des vignerons différents. Chaque vin est unique ! Cependant ce sont tous des vins de garde ou grande garde selon les millésimes.

Pour les rouges d’Aloxe-Corton, la robe est foncée avec une teinte rubis à grenat. Le nez présente des notes de petits fruits rouges et noirs qui avec le temps vont évoluer vers des notes confiturées et de fruits à l’eau-de-vie. Les arômes tertiaires vont se développer sur des notes de sous-bois, de champignon, de cuir, les notes fruitées seront toujours présentes. La bouche est élégante, fruitée, racée, puissante et structurée. Les tanins sont harmonieux.

Les vins blancs de l’appellation Aloxe-Corton sont très rares. Leur robe est jaune pâle avec des reflets verts. Ils présentent des arômes minéraux avec des notes de fruits frais et une petite touche épicée. Avec le temps l’arôme de noisette va venir compléter subtilement les arômes de ce vin. La bouche est souple, généreuse et délicate.

Comment déguster un Aloxe-Corton ?


Les vins rouges qui ont un côté généreux, opulent et puissant s'accordent avec des viandes rouges grillées ou en sauces et des volailles rôties. Ils s'accordent magnifiquement bien sur des fromages à pâte molle ou à croûte lavée comme l’époisses, l’ami chambertin et tant d’autres.

Les vins blancs s'accordent avec des poissons crus ou cuits au four, des fruits de mer, de la volaille grillée ou bien avec des fromages tels que le camembert ou le gruyère.

Quels sont les grands millésimes de l'appellation Aloxe-Corton ?


Quelques soient les millésimes, les vignerons s'accordent à produire le meilleur vin que leur permet la météo. C’est cette météo et ce terroir qui donnent aux vins leur typicité et qui font que chaque année le produit est différent. Pour les vins rouges ou blancs d’Aloxe-Corton les millésimes exceptionnels sont nombreux dû à l’exposition de ses climats. Pour n’en citer que quelques-uns nous avons 1928, 1929, 1937, 1945, 1949, 1953, 1959, 1966, 1971, 1978.

Plus proches de nous les millésimes 2002, 2005 et 2009 sont des millésimes exceptionnels qui ont permis d’obtenir des vins de grandes qualités dans des conditions climatiques excellentes pour la vigne.

Les domaines emblématiques de l'appellation Aloxe-Corton

Maison Jean Claude Boisset :

Jean Claude Boisset est à la tête d’une trentaine de marque. La marque éponyme est implantée à Nuits-Saint-Georges dans l’ancien couvent des Ursulines. Repris par les enfants de Jean-Claude Boisset ce domaine n’a de cesse de vouloir faire progresser la qualité de ses vins. Grégory Patriart est le vinificateur actuel de la maison. Il y vinifie 72 vins rouges dont un Aloxe-Corton et un Aloxe-Corton 1er cru toujours avec le respect des raisins et du vin.

Maison Louis Latour :

La maison de Louis Latour s’est établie à Aloxe-Corton en 1749. Cette maison familiale et indépendante se voit diriger par la 11e génération. C’est aujourd’hui le plus vaste domaine bourguignon. Respectueux de l’environnement il pratique une agriculture raisonnée sur les 48 ha qu’il possède. Étendue en France cette maison est implantée en Ardèche, en Beaujolais, en Bourgogne, dans le Chablisien et dans le Var.

Les appellations de Bourgogne