1

Vin Bio & Co

Le vin biologique ou vin bio comme il est plus fréquent de l’entendre, séduit de plus en plus de français épicuriens en quête de démarche écologique.
Top rouges
Top blancs
Promos
Best of guides
Top communauté
Petits prix
Vins d'exception
Bio
24
24

Vin Bio & co

Qu’est ce qu’un vin bio ?


Avant toute chose, il est nécessaire d’avoir en tête que le vin bio reste un vin produit à partir de raisins comme la grande majorité des vins ( cf : vins de noix ). Inutile donc de s’alarmer lorsque l’on vous parle de vin biologique ou de vin bio. Cette certification bio est reconnue en France et à l’échelle européenne depuis 2012 seulement et oblige les viticulteurs à répondre à un cahier des charges particulier.

Comme on peut s’en douter, le vin bio est donc produit selon les méthodes de l’agriculture biologique. Mais avant 2012, on pouvait parler de vin bio pour un vin dont la viticulture était conduite en agriculture biologique. Depuis, pour qu’un vin puisse être certifié bio, la viticulture et la vinification doivent être réalisées selon ces méthodes. Cette décision vise à donner plus de légitimité au caractère biologique du vin et à satisfaire un peu plus le consommateur.

Un vin bio, c’est donc un vin issu de vignes conduites en agriculture biologique et dont la vinification dans le chais est réalisée à partir de produits également certifiés agriculture biologique.

Est-ce que le vin bio contient des sulfites ?


Il est vrai que l’on pense souvent au fait qu’un vin bio puisse ne pas contenir de sulfites. Cependant, les vignerons ne sont pas obligés de réaliser des vins sans sulfites ajoutés, car la démarche biologique ne l’interdit pas. Cependant, comme pour les autres vins stars du moment, biodynamie et nature, le taux de sulfites par litre est réglementé.

A titre de comparaison, voici les teneurs maximales autorisées :

- Vin rouge : 150 mg/L vs 100 mg/L pour un vin bio
- Vin blanc sec et rosé : 200 mg/L vs 120 mg/L pour les vins bio
- Vin blanc liquoreux : 400 mg/L vs 30 mg/L de moins pour les vins bio

Ces chiffres sont comme indiqué les teneurs maximales, certaines cuvées biologiques peuvent offrir un taux inférieur selon le choix de réalisation du vigneron bio.

Quelle est la différence entre le vin bio et le vin biodynamique ?


Depuis quelques années, le marché du vin a vu arriver de nouveaux noms issus de nouvelles méthodes de production toujours plus vertes et qui se veulent respectueuses. Pour certains c’est une mode, mais pour d’autres une véritable philosophie et une véritable volonté de produire du vin toujours plus authentique. Il est effectivement parfois difficile de s’y retrouver entre les différentes méthodes de production, mais chacune possède ses techniques et ses normes.

Le vin biodynamique va finalement encore plus loin que le vin biologique puisque les vignerons, en se privant déjà d’utiliser des produits de synthèse et des insecticides dans les vignes, cherchent à développer au maximum la vie de la terre en la nourrissant de produits à base de plantes. La biodynamie a finalement pour mission d’intensifier les échanges entre la terre et la plante pour un meilleur épanouissement. L’une des particularités de la biodynamie est également d’utiliser le calendrier lunaire pour la culture de la vigne.

Une autre différence entre le vin bio et le vin biodynamique concerne la teneur en soufre maximale autorisée :

- Vin rouge : 100 mg/L pour les bio vs 70 mg/L pour les biodynamiques Demeter
- Vin blanc sec et rosé : 120 mg/L pour les bio vs 90 mg/L pour les biodynamiques Demeter
- Vin blanc liquoreux : 360 mg/L pour les bio vs 200 mg/L pour les biodynamiques Demeter

Quelle est la différence entre le vin bio et le vin nature ?


Le vin nature est sûrement celui qui va le plus loin dans la quête d’authenticité. Le vin nature ou naturel combine les méthodes biologiques et biodynamiques en interdisant en plus tout intrant ou technique qui vise à modifier le nectar obtenu, sauf le soufre. Le vin nature est donc également un vin biologique mais cette fois encore le taux maximal de soufre autorisé est bien inférieur.

- Vin rouge : 100 mg/L pour le bio vs 30 mg/L pour le vin nature
- Vin blanc sec et rosé : 120 mg/L pour le bio vs 40 pour le vin nature
- Vin blanc liquoreux : 360 mg/L pour le bio vs 80 mg/L pour le vin nature

Comment obtenir la certification bio ?


La mention bio n’est pas une certification que l’on donne facilement aux vignerons. Cela relève d’abord du choix du vigneron et de sa philosophie car c’est un engagement sérieux que de convertir ou d’établir son vignoble en agriculture biologique.

La conversion en agriculture biologique dure 3 années mais le vigneron à la possibilité d’apposer sur ses bouteilles “en conversion vers l’agriculture biologique” dès la deuxième année.

Obtenir la certification bio est donc une volonté et une acceptation d’un changement de vie et de méthode de travail pour le vigneron, en quête d’écologie et de respect de son terroir.