1

Vins Beaujolais et Lyonnais

Un paysage vallonné, une grande richesse géologique, une histoire viticole qui remonte à l’antiquité : Bienvenue en Beaujolais ! Terre de prédilection du cépage Gamay, le Beaujolais, loin de toute simplicité, à tout pour vous surprendre. Ses terroirs marqués d’une grande typicité offrent aux vins une large palette aromatique et des profils riches et complexes. Voir plus sur Beaujolais et Lyonnais

    ​ ​ ​
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. ​ ​
La région Beaujolais et Lyonnais

La région viticole de Beaujolais est festive et réputée


Qui ne connais pas le fameux Beaujolais nouveau, attendu et fêté chaque année au mois de novembre ? Très apprécié mais parfois critiqué, ce beaujolais nouveau n’est pas le seul vin qui représente cette région viticole. En effet, étendu sur des sols de granites au nord et de calcaire au sud, sur plus de 22 000 hectares, ce vignoble produit 97% de vins rouges et 3% de vins blancs. Le cépage le plus utilisé pour le vin rouge est le Gamay, cépage roi et même empereur de la région. Il est utilisé souvent seul et surtout dans tous les vins rouges produits dans la région. On décompte 12 appellations d’origines contrôlées dont deux régionales et dix communales.

Situé principalement dans le Rhône, autour de Villefranche-sur-Saône et de Lyon, ce vignoble déborde tout de même sur la Soane et Loire. Vous pourrez admirer ses vignes entre Lyon et Macon. Bien que situé dans le Rhône, cet espace viticole est administrativement rattaché à la région de Bourgogne. Les vins du Beaujolais sont simples et gourmands. On les classe dans les « petits vins » de France. Ils sont très appréciés du grand public car de grande qualité mais relativement abordables.

Prenez le temps de déguster avec délectation ces vins aromatiques et idéals pour accompagner vos repas en famille et entre amis.

Histoire de la région viticole du Beaujolais


La culture de la vigne dans cette région date de l’antiquité. On ne se sait pas exactement ses origines, mais on retrouve des notions d’un très ancien cépage, l’allobrogica. Il serait l’ancêtre du pinot noir. Plus tard, lors des invasions barbares, le cépage Gouais Blanc sera importé et croisé avec le Pinot Noir. On donnera alors naissance au Gamay Noir et au Chardonnay Blanc. On peut donc considérer que la région du Beaujolais constitue une histoire majeure de la viticulture française.

Au moyen âge, la viticulture vivote et le commerce de vin commence à prendre un certain intérêt. Mais ce n’est qu’au 17ème siècle que le vignoble du Beaujolais prend de l’ampleur. Il sera fortement commercialisé sur le marché de Lyon, et plus tard, après l’apogée du rail, sur le marché de Paris.

Depuis le 29 avril 1930, et encore à ce jour, le vignoble Beaujolais est administrativement rattaché à celui de la Bourgogne. A l’époque, cela semblait logique et intéressant du fait de la renommé du vignoble de Bourgogne. Les premières A.O.C. sont décrétés le 11 septembre 1936. Sont donc A.O.C. les Chenas, le Chirouble, le Fleurie, le Moulin à vent et le Mourgon. Les autres suivront assez rapidement. Enfin, on ne pas présenter l’histoire du Beaujolais sans parler de la fête du Beaujolais Nouveau. Depuis 1985, on le fête réellement dans plusieurs régions de France. Cela tombe, en général, le troisième jeudi du mois de novembre. Cette appellation est apparue pour la première fois le 13 novembre 1951 dans une note permettant au viticulteur de vendre les vins de primeurs beaujolais, ou beaujolais nouveau, avant la date du 15 décembre de l’année comme cela était spécifié par la loi.

Caractéristiques du vignoble beaujolais


Dominé par les Monts du Beaujolais à 1000 mètres d’altitude, levignoble s’étend sur des terres jalonnées de collines et coteaux où les vignes sont plantées entre 180 et 550 mètres d’altitude. De nombreux cours d’eau sillonnent la région et vont se jeter dans la Saône. Ils favorisent l’irrigation des sols et sont l’une des caractéristiques majeures de la viticulture du beaujolais. Le climat y est continental et tempéré. Le Massif central, à l’ouest, protège le vignoble des vents et des perturbations océaniques.

Cette grande variété de sols apporte aux vins produits leurs caractéristiques. Les sols de schiste et de granite, plutôt sableux, donnent aux vins une couleur rose saumonée. Les principaux grands crus poussent sur ces sols. Par exemple, les sols argilo-calcaire et argileux donnent l’A.O.C Beaujolais. Les sols limono-argileux permettent, quant à eux, de produire des vins plus légers.

N’hésitez pas à parcourir la route des vins du Beaujolais entre Lyon et Mâcon, pour faire connaissance avec ce terroir si particulier. Vous pourrez déguster et découvrir différents vins rouges et blancs.

Les cépages du Beaujolais


Le Beaujolais est une région viticole assez atypique. Elle n’utilise que deux cépages en majorité. Le Gamay représente 97% de l’encépagement et produit les vins rouges. Le Chardonnay représente les 3% restant et produit les vins blancs. Le Gamay présente des baies de taille moyenne et de couleur noir bleutée. C’est un cépage juteux qui produit des vins rouges fruités et peu tanniques. Il donne aux vins des robes intenses et bien rouges. Le Chardonnay nous dévoile de petites baies jaunes qui vont produire des vins blancs légers. Ils seront caractérisés par leur finesse et leur fraîcheur. On distinguera des arômes de noisette et de café.

Les appellations de la région du Beaujolais


La région viticole du beaujolais nous propose 12 A.O.C. (Appellation d’Origine Contrôlée). Tout d’abord, on trouve l’appellation régionale Beaujolais, dont font partie les Beaujolais nouveaux. On trouve également une appellation sous-régionale, le Beaujolais-Villages. Et enfin 10 A.O.C. communales aussi appelées Crus de Beaujolais. Mettons ne lumière quelques-unes de ces A.O.C.

Brouilly

Le Brouilly est une A.O.C. depuis 1938. Il est produit sur 1300 hectares et on produit plus de 59000 hectolitres par an. Ce sont des vins rouges tranquilles. Ils sont tous différents selon le lieu de production, mais dans l’ensemble ils se distinguent par des arômes de fruits rouges, de cerise et de cassis. À l’œil, leur robe est rouge rubis aux reflets violets. En bouche, ce sont des vins souples et ronds. Les Brouilly se dégustent avec les viandes blanches, les viandes rouges grillées et les associations de charcuterie et fromages.

Chirouble

Les Chiroubles sont des vins rouges tendres et fruités. A.O.C. depuis 1936, les Chiroubles ont une robe légère et rouge rubis. Au nez, ils se distinguent par des effluves de violette et de pivoine et des accents de fruits. Ils sont produits sur 359 hectares pour plus de 16000 hectolitres par an. Vous pourrez les savourer avec des fromages légers, de la volaille et de la charcuterie. Ils sont conseillés pour les nouveaux amateurs de vins, car légers et fruités.

Fleurie

Les vins rouges Fleuries sont des A.O.C depuis le 11 septembre 1936. La production annuelle moyenne est de 32 000 hectolitres. Ils sont produits dur plus de 800 hectares de vignes. Leur teneur en sucres est de 3 grammes par litre, ce qui les rend agréables et goutus. Ce sont des vins rouges fruités et épicés aux arômes de cassis et de pêche de vigne auxquels s’ajoutent des notes de rose, de violette et d’iris. Leur robe est rouge aux reflets violets. Dégustez-les, comme les Chiroubles, avec de la charcuterie, vos plats de viandes blanches et vos plateaux de fromages, seulement les doux et peu relevés.

Juliénas

Le Juliénas est une A.O.C. réputée pour ses vins charpentés et fruités. Au nez, on profite des senteurs fruits, de fleurs et d’épices. Leur robe est violacée et assez foncée. Ce sont des vins idéals pour accompagner vos viandes rouges et gibiers ainsi que vos viandes blanches en sauce. Le Juliénas est produit sur plus de 600 hectares pour une production de 22 000 hectolitres par an en moyenne. Cette A.O.C. a été décrétée le 11 mars 1938.

Morgon

L’Appellation d’Origine Contrôlée Morgon est établie depuis 1936. C’est une A.O.C. qui produit plus de 46 000 hectolitres par an de vins rouges. On les reconnaît à leur robe grenat. Ce sont des vins robustes et corsés aux arômes de fruits et de kirsch. Ils accompagneront à merveille vos viandes rouges rôties, volailles et fromages puissants.

Moulin-à-vent

Les vins rouges Moulin-à-Vent sont produits sur 644 hectares. On compte plus de 25000 hectolitres produits par an. Ce sont des vins charpentés et puissants, qui deviennent de plus en plus élégants en vieillissant. À l’œil, leur robe est profonde d’une couleur rubis. Au nez, on distingue des notes de cerise, de mûre et de cassis et des arômes de violette. Avec les années, vous pourrez aussi profiter des senteurs de Musc et de Truffe. Dégustez-les avec vos viandes rouges, gibiers et les fromages très puissants.

N’hésitez pas à parcourir notre sélection de vins du Beaujolais pour trouver la bouteille idéale pour votre prochain repas.

Bon à savoir

Producteurs

614 producteurs listés

Production

1,2 millions d'hectolitres de vin rouge (99%)

Surface

22000 ha

Sols et sous-sols

Caractéristiques géologiques singulières : des terrains argilo-calcaires et gréseux au sud, des sols cristallins légers, granites et acides au nord

Cépage

Rouges et rosés : 1 seul cépage pour toutes les appellations : le GAMAY NOIR à jus blanc.

Blancs : Chardonnay utilisé pour les vins blancs.