1

Vins Coteaux-du-Lyonnais

L’AOC Coteaux du Lyonnais fait la transition entre le vignoble du Beaujolais et celui de la Vallée du Rhône. L’appellation produit des vins rouges majoritairement, et quelques vins rosés, à partir du Gamay. Les vins blancs, produits en quantité confidentielle, sont quant à eux issus du chardonnay ou de l’aligoté. Voir plus sur Coteaux-du-Lyonnais

L'appellation Coteaux-du-Lyonnais

L’AOC Coteaux du Lyonnais, des sols qui accueillent des vignes depuis plus de 20 siècles


Les Coteaux du Lyonnais appartiennent au vignoble du Beaujolais, l’appellation de 320 hectares est située à proximité de Lyon, sur des parcelles comprises entre 200 et 550 mètres d’altitude. La présence des vignes dans la région lyonnaise daterait de 45 av JC, autant dire que la région semble propice à la viticulture !

Les cépages implantés dans l’AOC sont le gamay, le chardonnay et l’aligoté. Ils bénéficient d’un climat aux influences triples : continentales, océaniques et méditerranéennes. Cela provoque des étés secs et chauds, et entraîne également de grands écarts de température selon les parcelles. Les sols de l’appellation sont eux aussi variés : on retrouve des granites au Nord, des sables au Sud, et des sols argilo-calcaires dans les Monts d’Or.

Les trois vins des Coteaux du Lyonnais


Les vins rouges de l’AOC ont une robe rubis. Le nez rappelle le gamay avec des parfums de fruits rouges, notamment la fraise. Avec le temps, le vin développe des notes de fruits noirs cuits. La bouche offre des tanins veloutés, de la rondeur et un agréable côté fruité. Les Coteaux du Lyonnais rouges se marient à la perfection avec des viandes rouges, telles que la canette. Ce sera un régal avec des magrets de canard accompagnés d’une sauce aux fruits rouges.

Les rosés Coteaux du Lyonnais ont une robe saumonée, assez pâle. On décèle des senteurs de fruits rouges, de groseille et de fraise. Ces arômes se prolongent en bouche, et donnent un vin frais et ample. On peut déguster ce rosé avec des charcuteries, notamment lyonnaises et pour un peu d’originalité, avec un risotto au chorizo.

En blanc, les vins ont une robe verdâtre, aux reflets dorés. Le nez est vif, sur des notes d’agrumes et de fruits exotiques comme l’ananas. On relève aussi une touche minérale. En bouche, le vin est très frais et harmonieux. Ces vins blancs forment une belle harmonie avec des tartares ou carpaccios de poisson, ainsi qu’avec des fromages de chèvre.