1

Vins Côte-de-Brouilly

Le « Côte de Brouilly » est un vin rouge sec, provenant d’un vignoble niché dans la partie haute des Montagnes de Brouilly. C’est un vin robuste, fruité et élégant. Ses conditions de culture sont telles, qu’il est l’un des vins rouges à la plus haute teneur en alcool (environ 14 °C). C’est une excellente AOC de la région Beaujolais en Bourgogne. Voir plus sur Côte-de-Brouilly

L'appellation Côte-de-Brouilly

L'appellation Côte-de-Brouilly est protégée par Notre-Dame des raisins


Le vignoble de la Côte de Brouilly est implanté dans la partie nord du Beaujolais, tout comme les dix autres crus « Seigneurs du Beaujolais », que compte la région. Cette appellation viticole bénéficie d’un terroir rare et exceptionnel, en plus d’une exposition privilégiée par rapport à ses voisins. L’AOC-AOP « côte-de-Brouilly », est une petite zone viticole qui s’étend sur 4 communes : Saint Lager, Odenas, Cercié et Quincié-en-Beaujolais.

Son vignoble remarquable se déploie jusqu’au point culminant du mont Brouilly. Il profite d’une incroyable orientation à 360 °C, et se situe au beau milieu de la région, dans le département du Rhône. En son sommet, à une altitude d’au moins 480 mètres, se dresse la chapelle « Notre-Dame des raisins », veillant sur le domaine depuis sa construction en 1854.

Haut lieu de pèlerinage, les croyances suggèrent qu’elle fût construite pour protéger les vignes de la grêle et des gelées ; mais aussi d’une terrible maladie ayant ravagé la totalité des cultures viticoles dans les années 1950. L’oïdium est une maladie causée par un champignon microscopique, et la plus redoutée des viticulteurs. Elle est capable de détruire la totalité d’un vignoble par contamination.

La chapelle Notre-Dame des raisins porte les preuves de son histoire. Sur sa façade en pierre, est gravé : « À Marie, protectrice du Beaujolais ». Et l’autel porte l’inscription : « À Marie contre l’oïdium ».

Quelles sont les caractéristiques du vignoble de la Côte-de-Brouilly ?


Le domaine viticole profite d’un climat remarquable, avec des températures pouvant atteindre les 45 °C sur les coteaux exposés est et sud, où est implantée la majorité des cultures. Le climat de cette zone est dit : semi-continental, à influence océanique et méditerranéenne. Dans les terrains montagneux du mont Brouilly, les sols sont constitués en grande partie de roches magmatiques et éruptives. Ce terroir très riche offre une multitude de sols, composés de granite, argile sable et de schiste.

Mais ce qui confère un caractère si particulier aux vins de cette AOC, c’est la célèbre « pierre bleue », composée de cristaux de basalte, de silicate de fer et de magnésium. La diorite, ou « pierre bleue », donne un côté corsé et puissant aux vins rouges secs. C’est une roche d’origine volcanique, aussi connue sous le nom de « cornes vertes ». Ce type de roche apporte un aspect très original et singulier aux vins de la Côte de Brouilly. Comme tous les vins rouges des crus du Beaujolais, il est élaboré à partir du cépage de Gamay uniquement ; le Gamay noir à jus blanc, cultivé depuis le Moyen Âge.

Le « Côte de Brouilly » est produit en quantité d’environ 17 000 hectolitres par an. C’est une production intéressante, étant donné la modeste superficie de culture de ce vignoble de 360 hectares. Le vignoble est d’ailleurs encerclé par l’AOC « Brouilly », avec lequel il ne faut pas le confondre. Celui-ci étant cultivé au pied du Mont Brouilly.

Dégustation de l’AOC « Côte-de-Brouilly »


Le côte-de-brouilly est un vin rouge à la robe pourpre ou grenat sombre, profonde et intense. Sa palette aromatique est complexe, suggérant des fruits rouges, comme la fraise ou la framboise ; et rehaussé par des fragrances florales, telles que la violette, la pivoine, mais aussi l’iris. Aussi, il révèle des senteurs minérales aux notes étonnamment poivrées.

Le « Côte de Brouilly » est un vin plus charpenté que son frère de d’AOC Brouilly. Son palais est marqué par des arômes vifs de raisin frais. C’est un vin rouge sec à forte teneur en tanin. Il possède une aptitude au vieillissement très intéressante. Plus il vieillit, plus il devient souple et rond en bouche.

Les grands millésimes en Côte-de-Brouilly


L’Appellation d’origine Contrôlée « Côte de Brouilly », offre des vins qu’il est recommandé de consommer à partir de la 4ème année de mise en bouteilles. Avant cela, il est préférable de le conserver dans une cave à bonne température, pour profiter d’une meilleure dégustation dans le futur.

Le potentiel de garde du Côte de Brouilly est de 3 à 6 ans. Il peut aller jusqu’à 8 ans, en fonction des vins les mieux constitués, mais en règle générale, il n’ira pas au-delà. Le vignoble étant particulièrement propice à la production de vins exceptionnels, de nombreuses années offrent d’excellents millésimes pour ces vins rouges secs.

Les millésimes dits « du millénaire », sont ceux produits dans les années : 1929, 1937, 1949 et 2005. D’autres millésimes sont reconnus par la mention « millésimes exceptionnels », pour les vins produits en : 1943, 1949 ; 1945 et 1969.

Les plus grands millésimes produits récemment étant ceux des années 2009 et 2011.

Avec quel plat accorder un Côte-de-Brouilly ?


L’AOC-AOP « Côte de Brouilly », s’accorde avec différents types de plats, principalement avec les viandes (bœuf, canard, veau, gibier, etc.). Il est délicieux en accompagnement de plats tels que la terrine de lièvre, le Hachis Parmentier , les paupiettes de veau…

Il peut également être servi avec des desserts aux fruits rouges, où vous pourrez profiter de ses arômes fruités. Pour goûter à ses meilleures saveurs, nous vous conseillons de le déguster à une température de 15 °C.