1

Vins Moulin-à-Vent

L’appellation Moulin-à-Vent est l’un des 10 Crus du Beaujolais. Les vins de cette appellation sont souvent considérés comme les meilleurs du Beaujolais ! Ils offrent des caractéristiques aromatiques très typiques de leur terroir, situé entre la Bourgogne et la Vallée du Rhône, des vins tout en charme et en structure. Voir plus

Les suggestions de l'équipe Twil dans l'appellation Moulin-à-Vent

    ​ ​ ​
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. ​ ​
L'appellation Moulin-à-Vent

Le nom « Moulin-à-Vent » vient d’un... Moulin à vent !


Comme de nombreuses régions françaises, la région du Beaujolais a été occupée par les colonies romaines, qui y ont donc importé la culture de la vigne. Il ne faut pas oublier qu’on leur doit l’arrivée du vin sur notre territoire ! Dans certains textes de l’époque, on retrouve notamment la mention d’un cépage, appelé par les romains Allobrogica, et qui est probablement l’ancêtre du Pinot Noir. Plus tard, la région fut envahie, à la chute de l’Empire Romain, par des peuples barbares venus de nouveaux horizons, qui apportent à leurs tours de nouvelles variétés de raisin.

C’est ainsi que le Gouais Blanc fait son arrivée dans la région. Des recherches en génétique ont depuis montré que c’est le croisement du Gouais et du Pinot Noir qui a donné naissance au Gamay, le cépage le plus utilisé de l’appellation Moulin-à-Vent, mais aussi de tout le Beaujolais.

Le Moyen-Âge et la Renaissance voient les vins de Moulin-à-Vent se diffuser dans la région, grâce à la Saône, qui permet l’acheminement des marchandises vers la ville de Lyon et ses alentours. La proximité géographique du Beaujolais avec la Bourgogne explique en partie pourquoi, en 1930, le Beaujolais est considéré comme appartenant à la Bourgogne.

Cependant, cette décision étant controversée, la situation change en 1936, lorsque 5 décrets marquent la création de 5 appellations du Beaujolais : Chénas, Chiroubles, Fleurie, Moulin-à-Vent et Morgon. Viendront ensuite Julienas, Brouilly, Côtes de Brouilly, Saint-Amour ainsi que l’AOC Beaujolais Villages. Ces 10 AOC forment toujours aujourd’hui les 10 Crus du Beaujolais.

L’AOC Moulin-à-Vent s’étend sur 665 hectares. C’est une AOC de taille relativement petite. L’appellation couvre en partie 2 communes : Chénas et Romanèche-Thorins, et est donc à cheval sur les départements du Rhône et de la Saône-et-Loire. Cette appellation tient son nom du moulin à vent, situé au cœur du vignoble, et classé monument historique.

L’alliance du Gamay et du granite : un combo gagnant pour le Moulin-à-vent


Les sols et sous-sols de l’appellation sont en grande majorité constitués de granite de Fleurie, un granite rose que l’on appelle localement « roche pourrie ». On trouve également de nombreuses traces de sédiments, comme le sable, les graviers ou les galets, qui furent déposés par la Saône dans les failles du sol et du sous-sol.

Certaines parcelles de l’AOC sont particulièrement propices à la culture du raisin, et ont donc été répertoriés comme des « climats » : Le Clos, le Carquelin, Champ de Cour, les Rouchaux, en Morperay, les Burdelines, la Roche, la Delatte, les Bois Maréchaux, la Pierre, les Joies, Rochegrès, la Rochelle, Champagne, les Caves, Grenerier, Plantier Favre et les Vérillats. Ces parcelles sont donc les plus belles de l’appellation.

Le Gamay, comme nous le disions plus haut, est le prinicipal cépage cultivé et autorisé dans l’appellation Moulin-à-vent, et plus largement dans tous les Crus du Beaujolais. C’est un cépage noir, sa pellicule est donc sombre, mais sa chaire est claire. C’est le cas de la majorité des cépages noirs. Les cahiers des charges autorisent la culture et l’utilisation de trois autres cépages à hauteur de 15 % dans l’assemblage final : l’Aligoté, le Chardonay et le Melon. Ce sont de leurs côtés trois cépages blancs, à chair blanche.

La particularité des vins de l’AOC Moulin-à-Vent, et du Beaujolais en général est la macération carbonique. C’est une macération qui intervient juste après la récolte : les grappes sont mises en cuves, entières. Les raisins du fond s’écrasent donc, et la fermentation alcoolique commence. Du gaz carbonique se diffuse alors dans la cuve fermée et protège le reste des raisins présents dans la cuve. La fermentation (transformation des sucres en alcool) commence donc à l’intérieur de la baie de raisin, et permet de conserver des arômes de fruits frais, et des tanins assez souples et légers.

Caractéristiques du vignoble de Moulin-à-vent


A l’œil, les vins de l’appellation Moulin-à-Vent sont de robes grenat à rubis. La robe est intense et très profonde, ce qui est très caractéristique de l’appellation.

Au nez, les arômes se dégagent assez intensément, et sont souvent un mélange de fleur et de fruits, violette et cerise la plupart du temps. Avec le vieillissement, ces arômes deviennent plus complexes, plus concentrés. On retrouve alors des arômes d’iris, d’épices, de rose, de fruits mûrs, et enfin de musc ou de truffe.

En bouche, le vin est très charnu et tanique, assez épicé, et très harmonieux entre le côté structuré des tanins et le côté très fruité du vin dans son ensemble.

Ces vins sont à servir à une température avoisinant les 16°C. Il est possible de garder les meilleurs millésimes pendant des décennies, mais généralement il est conseillé de les garder entre 5 et 10 ans.

Avec quel plat déguster un Moulin-à-vent ?


Ces vins s’accordent très bien avec les plats de viande en sauce, comme le coq au vin, les daubes, les tournedos grillés, les gibiers comme le faisan, le sanglier. Ce sont des vins puissants qui sauront tenir tête à beaucoup de mets assez forts en bouche. Ils accompagneront très bien les fromages les plus aromatiques comme l’époisses, le munster ou les camemberts très affinés.

Moulin-à-Vent : les domaines à découvrir

Domaine Olivier Merlin - Moulin à Vent

Cette propriété est travaillée de manière traditionnelle, avec le moins d’intrants chimiques possibles, et c’est même un cheval qui laboure les rangs entre les vignes. Ce vin très épicé incarne très bien l’appellation, par son équilibre entre puissance et fruits.

Domaine Bertrand - Les Petits Bois

Les 2 hectares de vigne de cette propriété produisent des vins très élégants, fins, épicés et puissants. Les vignes de plus de 50 ans confèrent des arômes incroyablement complexes à cette cuvée.