1

Vins Vosne-Romanée

L’appellation Vosne-Romanée est « la perle de la côte » selon Gaston Roupnel. Situé à équidistance de Dijon et de Beaune, ce joyau de la côte de Nuits produit exclusivement des vins rouges issus du cépage pinot noir. Ces grands vins qui laissent rêveurs chaque amateur de vins sont produits sur les communes de Vosne-Romanée et de Flagey-Echézeaux. Voir plus sur Vosne-Romanée

    ​ ​ ​
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. ​ ​
L'appellation Vosne-Romanée

Vosne-Romanée une histoire de grands vins depuis le Moyen Âge


Les premières traces de vignes sur cette appellation remontent au Moyen Âge. Le village de Vosne est géré par l’abbaye Clunisienne Saint Vivant fondée en 890. De cette abbaye il nous reste aujourd’hui la cuverie et la toponymie d’un climat « la Romanée Saint-Vivant». Quant à la commune de Flagey-Echézeaux, elle est sous le contrôle de l’Abbaye de Cîteaux.

Au XVIIIe siècle, Louis Ferdinand Bourbon-Conti achète une parcelle de la Romanée ce qui donnera naissance au grand cru le plus convoité de la Côte de Nuits : «la Romanée-Conti ». Le prince de Conti est à l’origine de la renommée des vins de Vosne-Romanée. En 1789, l’heure est à la révolution et les vignes appartenant jusqu’à maintenant aux Abbayes et à la noblesse (comme c’est le cas avec le Prince Conti) vont être confisquées et vendues aux enchères. Malgré cet événement les vins de Vosne-Romanée ne vont rien perdre de leur réputation.

En 1866, un arrêté impérial permet à la commune de Vosne d’adjoindre le nom du plus grand cru du finage. Vosne deviendra Vosne-Romanée. La fin du XIXe siècle est marquée par deux grands fléaux que sont le mildiou et le phylloxéra. S’en suit une reconstruction du vignoble, de la réputation et de la qualité des vins de Vosne-Romanée et ceux notamment par la constitution d’une cave coopérative en 1909 qui n’existe plus aujourd’hui.

En 1936, c’est la consécration, l’AOC «Vosne-Romanée » est inscrite à l’INAO. La liste des climats pouvant bénéficier de l’appellation Premier Cru est reconnue en 1943. Malgré sa renommée internationale et la spéculation financière sur les vins, Vosne-Romanée reste un village de viticulteurs.

Vosne-Romanée compte de très nombreux climats en 1er cru


L’appellation Vosne-Romanée située sur la Côte de Nuits à équidistance de Beaune et de Dijon, est un recueil de grands vins. En effet, elle compte 14 climats reconnus en premier cru dont le fameux Cros Parentoux (pour ne citer que lui) et 8 grands crus que sont Echézeaux, Grand-Echézeaux, La Grand Rue, Richebourg, La Romanée, La Romanée Saint Vivant, La Tâche et bien entendu La Romanée-Conti.

Cette appellation reste relativement petite avec une superficie de 228 ha mais dont 72 ha sont reconnus et classés Grand cru. Sur cette appellation le Pinot Noir est roi. Les parcelles bénéficiant des appellations Vosne-Romanée et Vosne-Romanée premier cru sont situées sur l’entièreté du versant dont le dénivelé est de 150m et sur le pièmont qui s’étend jusqu’à la D974. Implantées en front de côte les parcelles sont exposées au levant.

En haut du versant les sols sont peu profonds et le calcaire du Jurassique moyen domine. Le sol y est très pierreux. À mi-pente on retrouve un sous-sol marno-calcaire avec la présence d’argile. Les sols sont plus épais. Le sol du Piémont est quant à lui caractérisé par des formations conglomériques de calcaire datant du Tertiaire. L’érosion des sols et sous-sols donne des alluvions d’argile et de limon qui recouvre le sous-sol du pièmont. Le climat présente une dominante océanique fraîche contrebalancée par des influences méridionales et continentales ce qui donne une pluviométrie modérée mais avec des saisons marquées et ceux notamment en Hiver.

A quoi s’attendre lors de la dégustation d'un Vosne-Romanée ?


Vosne-Romanée est une appellation très diversifiée, chaque produit relate son climat d’origine. L’unicité et la rareté de ces vins les rendent mystérieux. Il faudra être patient pour les déguster ce sont des vins de garde voire de grande garde qui ont besoin de s’épanouir pour pouvoir se livrer entièrement au dégustateur.

Les vins rouges de Vosne-Romanée sont caractérisés par une robe rouge rubis profonde. Le nez présente des arômes de fruits mûrs tels que le cassis, la fraise, la framboise. Ces notes fruitées sont complétées par des notes plus épicées avec un léger côté floral. Le temps laissera les arômes tertiaires se développer sur des notes de cuir, de sous-bois, de champignon parfois animal. En bouche vous retrouverez une sensation de velours caractéristique des grands vins.

Quels accords avec un Vosne-Romanée ?


Les vins rouges de Vosne-Romanée ont un côté structuré, épicé qui s’accordera avec des viandes de caractères tels que l’agneau ou des gibiers, des fromages de la région que sont l’époisses et le Langres et avec les oeufs meurettes, spécialité bourguignonne incontournable.

Les grands millésimes de Vosne-Romanée


La météo est l’élément qui dicte la réussite d’un millésime. Quelle qu’elle soit le vigneron aura à coeur de produire un grand vin avec le terroir exceptionnel que lui confèrent la nature et les siècles de construction des sols et des sous-sols. Néanmoins, certains millésimes seront propices à la production d’un grand vin.

Pour les vins rouges de Vosne-Romanée, les millésimes exceptionnels restent nombreux mais on retrouve 1928, 1929, 1937, 1945, 1947, 1949, 1959, 1969, 1971, 1978, 2001, 2005 et 2009.

Les domaines incontournables de Vosne-Romanée

Domaine de la Romanée-Conti:

Il est impossible de parler de Vosne-Romanée sans parler du Domaine de la Romanée-Conti et d’Henri Jayer. Ces deux domaines qui ont contribué fortement à la notoriété des vins de Bourgogne avaient pourtant une différence fondamentale en matière de vinification. Pour Henri Jayer, il est inconcevable de mettre la rafle lors de la vinification, puisque c’est immangeable. En revanche, pour le régisseur de la Romanée-Conti, Aubert De Villaine, vinifier en grappes entières c’est-à-dire avec la rafle permet de mettre en valeur les caractéristiques du vin. C’est un peu comme les épices en cuisine. Malgré ces différences fondamentales, ce sont tous les deux des domaines incontournables de Vosne-Romanée.

Le Domaine Méo-Camuzet :

Jean-Nicolas actuel propriétaire du domaine installé à Vosne-Romanée, applique une viticulture biologique mais sans certification. Les vins sont élaborés de façon à respecter le terroir et le millésime tout en leur conférant concentration, structure et finesse. Il vinifie 5 climats de Vosne-Romanée dont le célébrissime « Cros-Parentoux ». Il partage d’ailleurs ce premier cru avec Emmanuel Rouget, neveu d’Henri Jayer.

Le Domaine Michel Gros :

La famille Gros est implantée depuis 1830 à Vosne-Romanée. Michel Gros fait partie de la sixième génération de cette famille. Il poursuit et développe le travail des générations précédentes et ceux sur les 14 vins qu’ils élaborent dont trois Vosne-Romanée.

Les appellations de Bourgogne