1

Vins Mâcon

L’appellation Mâcon est la plus méridionale du vignoble bourguignon. Étendu sur 91 communes entre Chalon-sur-Saône et Villefranche-sur-Saône, le vignoble est implanté sur les coteaux et la plaine de la Saône. Les vins blancs issus du chardonnay ont fait la réputation des vins de Mâcon mais ils ne sont pas seuls sur l’AOC puisque les vins rouges et rosés y sont aussi représentés. Voir plus sur Mâcon

    ​ ​ ​
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. ​ ​
L'appellation Mâcon

Le Mâconnais possède une histoire monastique


On date la présence de vignes dans le Mâconnais à partir du IIIe siècle. Les ordres monastiques de l’abbaye de Cluny et de Tournus vont jouer un rôle prépondérant dans la diffusion de la culture viticole et dans le commerce des vins de Mâcon au Moyen-Âge. Le chardonnay est implanté pour produire des vins blancs de qualité. Les taxes fiscales imposées par la ville de Lyon vont rendre retissent les producteurs à y exporter des vins de consommation courante, cela va les inciter à se tourner vers une production de vins de qualité dont les prix sont plus élevés. C’est au XVIIe siècle, qu’ils vont planter une variété fine de «petit gamay ».

Comme tout vignoble, celui de Mâcon va être touché par la crise phylloxérique. Cette crise va conduire au regroupement des producteurs de l’appellation pour la défense du nom de leur région. Cette démarche aboutit à la reconnaissance de l’AOC Mâcon en 1937. Néanmoins, la crise de surproduction de l’année 1920 va toucher ce vignoble et induire la constitution de mouvement coopératif qui dans le mâconnais débouche sur l’ouverture, en 1926, de la cave coopérative de Saint- Genoux-de-Scissé.

En 1958, les producteurs de Mâcon vont ouvrir une maison des vins qui leur permet d’être au contact des consommateurs. Cette unité est d’ailleurs mise en évidence en 1972 par la création de l’Union des producteurs des vins de Mâcon qui a pour but de préserver et de mettre en valeur le territoire, les traditions locales, le savoir-faire et les produits.

L'AOC Mâcon dispose d'une unité géographique seulement en apparence


Le vignoble mâconnais s’étend sur 50 km entre le village de Sennecy-le-Grand au nord et de Chaintré au sud. L’AOC Mâcon s’applique sur 91 communes dont 80 ont aussi le droit à l’appellation Mâcon village, qui ne s’applique qu’aux vins blancs. Elle est délimitée au Nord et à l’Est par la vallée de la Saône, à l’Ouest par la vallée de la Grosne et au sud par les « monts du Beaujolais ». Le climat est océanique à tendance méridionale c’est-à-dire que les étés sont chauds et ensoleillés et les hivers relativement doux. L’excès d’humidité est limité par la Saône et le Charolais. La pluviométrie est répartie sur toute l’année.

Le paysage du vignoble mâconnais présente 6 chainons exposés Nord/Nord-Est et Sud/Sud-Ouest. Le sommet de ces chaînons est boisé. Les chaînons ont basculé vers l’orient ce qui donne la succession de socle suivant d’Ouest en Est : granitique ou schisteux du Paléozoïque recouvert par des couches sédimentaires calcaires ou argileuses du Triasique et du Jurassique. Le socle granitique affleure dans la zone Ouest et Sud de l’appellation.

Les socles donnent des sols différents. Sur le socle granitique les sols sont sableux et filtrants, les sols caillouteux et argileux reposent sur les socles schisteux, les sols calcaires proviennent bien entendu des socles calcaires et le socle marneux donnent des sols limoneux décarbonatés. Les creux géologiques de l’AOC présentent des sols sablo-siliceux, argileux à silex ou des conglomérats calcaires. Le sol des piémonts est argilo-limoneux dû à la dégradation des sous-sols calcaires et marnes.

Les sols calcaires situés en coteaux sont exposés à l’Est et sont destinés à la production des vins blancs ayant le droit à l’appellation Mâcon village. Les sols marneux situés en pente et les piémonts vont produire des vins blancs frais et équilibré, de plaisir. Les vins rouges quant à eux, issus des cépages Gamay ou Pinot Noir, présentent leur meilleure expression sur des coteaux dont les sols sont issus du socle granitique.

Quelles sont les caractéristiques organoleptiques d’un Mâcon ?


Les vins blancs de l’AOC Mâcon présentent une robe or dont la teinte varie du blanc au jaune paille. Le nez développe des notes de fleurs blanches telles que l’acacia, le chèvrefeuille, la verveine ou encore la rose blanche. On découvre aussi des notes d’agrumes, de coing et de fenouil. La bouche est fruitée, ronde et suave marquée par une acidité pour supporter la longueur en bouche.

Les vins rouges ont une robe rubis. Le nez délivre des notes de petits fruits rouges et noirs, de sous- bois qui avec le vieillissement donne des arômes de pruneau, de poire et des notes animales. La bouche est charnue, friande qui demande un peu de vieillissement pour libérer toute sa gourmandise.

Les vins rosés sont minoritaires dans cette appellation. Le nez développe des notes de fruits rouges. La bouche est gourmande, fraîche et fruitée.

Avec quels mets apprécier un Mâcon ?


Les vins blancs se dégustent en apéritif mais aussi sur de la viande blanche comme de la volaille ou du veau, du risotto, du poisson grillé, des sushis ou encore des fromages de chèvres.

Les vins rouges se dégustent avec de la charcuterie fine telle que du jambon, une terrine ou un pâté. Ils s’accordent avec de la viande fibreuse comme du lapin ou du bœuf bouilli. On peut aussi le déguster avec un hamburger, des tapas ou avec une salade composée.

Les vins rosés s’allient avec de la charcuterie fine, un couscous, un tajine, une omelette ou un gratin de légumes.

Les millésimes de l’AOC Mâcon


Les vins blancs de Mâcon ont de très belles expressions organoleptiques sur les millésimes 2004, 2005, 2006, 2010, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.

Les vins rouges de Mâcon ont de très belles expressions organoleptiques sur les millésimes 2005, 2007, 2009, 2010, 2014 et 2015.

Les domaines de Mâcon à découvrir

Le domaine Guffens-Heynen

Le domaine Guffens-Heynen, est un domaine incontournable du Mâconnais. Maine et Jean-Marie Guffens-Heynen ont débuté leur aventure viticole, en tant que propriétaire, en 1979 avec l’acquisition de vignes sur les hauteurs de Pierreclos. Ils ont su livrer aux amateurs la meilleure expression du Chardonnay, sur les 6 ha qu’ils exploitent, et ont donné envie aux amateurs de découvrir ce vignoble, parfois méconnu.

Le domaine de la Soufrandière

Le domaine de la Soufrandière est un domaine familial situé à Vinzelles. La superficie de 11 ha est cultivée selon les règles de l’agriculture biologique et biodynamique (certification Deemter). Exclusivement planté en Chardonnay, chaque vin reflète son terroir d’origine avec précision et finesse. Les vins proposés s’étendent sur l’ensemble du vignoble de Mâconnais.

Les frères Bret propriétaires actuels de ce domaine sont aussi à l’origine de la création du micro- négoce : Bret Brothers. Les raisins achetés sont certifiés bio ou en conversion, ils sont vinifiés à Vinzelles avec la même exigence que les vins du domaine. Les vins blancs proposés sont issus du vignoble de Mâconnais tandis que les vins rouges proviennent des crus du Beaujolais.

Les appellations de Bourgogne