1

Vins Pommard

Pommard, village et appellation de la Côte de Beaune, se situe au Sud de Beaune. Son vignoble est d’une superficie proche de 340 ha dont 125 ha classés en premier cru soit 28 climats classés en premier cru dont les célèbres « Les Petits Epenots » et « Les Grands Epenots ». Le Pinot Noir trône en maître, pour donner des vins structurés, fruités et fins. Voir plus sur Pommard

Les suggestions de l'équipe Twil dans l'appellation Pommard

    ​ ​ ​
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. ​ ​
L'appellation Pommard

Pommard est inscrit patrimoine mondial de l’Humanité


L’histoire viticole de la côte de Beaune aurait débuté au IIe siècle av. JC mais c’est au Moyen-Âge que se développe le vignoble sous les impulsions des seigneuries, des structures ecclésiastiques et des familles bourgeoises. Au XVe siècle, les « vins de Beaune » font l’image de marque du Duché de Bourgogne, étendue jusqu’à Amsterdam. Le commerce des vinsse fait essentiellement vers le nord de l’Europe.

Au XVIIIe siècle, les premiers négociants-éleveurs font leur apparition et contribuent fortement à la construction de la réputation et du commerce des « vins de Beaune ». Le gain de réputation induit une forte valorisation financière des terres qui après la Révolution Française va conduire au morcellement du foncier encore visible aujourd’hui. Les vins de Pommard vont d’ores et déjà se démarquer par leur structure et leur couleur plus soutenues.

À la fin du XIXe siècle, la crise phylloxérique va frapper le vignoble bourguignon et ainsi imposer une reconstruction de celui-ci. Suite à la crise de surproduction de 1920, la nécessité pour les producteurs de Pommard de protéger leur territoire et ses limites leur paraît essentielle. Ils vont ainsi créés, en 1922, le syndicat de défense de l’appellation. En 1926, un premier jugement définit l’appellation Pommard et délimite l’aire de production au seul village de Pommard. Le jugement de 1932, précise que seules les parcelles de cette aire de production plantée en Pinot ont le droit à l’appellation. L’AOC Pommard est reconnue par l’INAO en 1936 et la liste des climats classés en premier cru est reconnue en 1943. La liste des premiers crus évolue en 1982.

En 2015, les climats de Bourgogne sont inscrits comme patrimoine mondial de l’Humanité par l’UNESCO.

La vallée de l’Avant Dheune est à l’origine de la diversité géologique de l'AOC Pommard


L’AOC Pommard est située en Côte de Beaune entre Beaune et Volnay. Cette appellation d’environ 340 ha est délimitée à l’Ouest par le plateau des Hautes Côtes et à l’Est par la plaine de Bresse. La commune de Pommard est divisée en trois par la vallée de l’Avant Dheune (dirigée E/O) un versant Nord, un versant Sud et la plaine à l’Est du village.

Le versant Nord regroupe trois types de sols géologiques. Au pied du coteau, le sol est argilo- marneux. On y trouve les premiers crus comme « Les Petits Epenots » et « Les Grands Epenots ». À mi-coteau, on trouve des sols à tendance marno-argileuse, riche en oxyde de fer ce qui va leur conférer une couleur brun rougeâtre qui contraste avec les terres de bas de coteau brunes. Cette partie du coteau concerne des premiers crus comme « Les Arvelets » ou encore « En Largillière ». Le haut du coteau présente quant à lui des sols très minces où les bans de calcaire alternent avec ceux de marne. Ces bans de calcaire sont très durs. Ils sont le terroir de l’AOC Pommard, on y trouve les climats comme « La Chanière » ou encore « Les Noizons ». L’implantation du versant donne aux différents climats des expositions très diverses qui vont de l’Est à l’Ouest en passant par une exposition Sud.

Le versant Sud présente quant à lui, des parcelles majoritairement exposés au Nord avec les premiers crus implantés sur les terres exposées Sud/Sud-Est. La division géologique des sols est similaire à celle du versant Nord. Sur le pied du coteau les sols sont établis sur des terrasses alluvionnaires à tendance argilo-calcaire. À mi-coteau les sols sont quasiment identiques à ceux du versant Nord. La différence provient de l’existence d’une cuvette sur les climats « Les Chanlins » et « Les Rugiens ». Les sols y sont constitués de débris caillouteux dû à l’érosion des reliefs sus-jacents. Le sol du haut du coteau est identique à celui du versant Nord.

Enfin, à l’Est du village, on retrouve des sols profonds riches en alluvions d’argile et graviers lié à l’érosion des sols sus-jacents. Sur ces sols reposent les parcelles de Pommard village. Le climat est océanique frais, modéré par des influences continentales, méridionales et la présence des reliefs du Morvan et du plateau des Hautes-Côtes. Les saisons sont ainsi bien marquées et les températures restent raisonnables.

Le Pommard est un vin d'une finesse inégalable


Les vins rouges de Pommard sont issus du Pinot Noir, cépage autochtone de la Bourgogne. La robe est profonde. Le nez présente des arômes de fruits rouges comme la groseille ou la cerise, de fruits noirs comme la mûre, la myrtille ou le pruneau. Avec le vieillissement le bouquet aromatique va tendre vers les arômes tertiaires d’animal, de cuir, de cacao et parfois même de poivre.

Les vins issus des parcelles du bas du village présentent une attaque ferme et une belle amplitude. Les vins issus des parcelles du nord du village présentent une bouche puissante avec une belle longueur. Les caractères communs sont la structure et l’élégance. Ce sont des vins de garde voire de grande garde.

Quels mets à la hauteur d’un Pommard ?


Les caractéristiques d’un Pommard lui permettent de s’allier avec du gibier à poils ou à plumes, un pavé de bœuf, de l’agneau ou un civet de volailles. La structure de ces vins nous permet de les déguster avec des fromages racés comme de l’époisses, du langres, du soumaintrain ou du comté affiné.

Les grands millésimes de l’AOC Pommard


Les grands millésimes pour l’AOC Pommard sont 1928, 1929, 1937, 1947, 1953, 1959, 1966, 1969 et 1978. Plus proche de nous on peut noter 1999, 2005, 2009 et 2015.

Les grands domaines de l’appellation Pommard

Le domaine De Courcel

Le domaine De Courcel est implanté à Pommard, ce domaine familial fait partie des domaines incontournables de la Côte d’Or. Ils vinifient, sous les conseils avisés d’Yves Confuron, 4 premiers crus de Pommard dont en monopole « Le Grands Clos des Epenots », 1 pommard village et 2 bourgognes régionaux. Ils pratiquent une agriculture biologique sur l’entièreté du domaine avec pour maitre mot à la vigne comme au chai l’excellence.

Le domaine du Comte Armand

Le domaine du Comte Armand fait lui aussi partie des têtes d’affiche de l’appellation. En effet, ce domaine est l’unique propriétaire du « Clos des Epeneaux ». Ce domaine de 10 ha possède aussi des parcelles sur les appellations d’Auxey-Duresses et de Volnay. Repris par Paul Zinetti depuis 2014, le domaine tend à produire des vins fins et élégants.

Les appellations de Bourgogne

Aloxe-Corton

Auxey-Duresses

Bâtard-Montrachet

Beaune

Bienvenues-Bâtard-Montrachet

Bonnes-Mares

Bourgogne

Bourgogne Clairet

Bourgogne Côte d'Or

Bourgogne Mousseux

Bourgogne Passetoutgrain

Bourgogne-Aligoté

Bourgogne-Chitry

Bourgogne-Côte-Chalonnaise

Bourgogne-Côtes-d'Auxerre

Bourgogne-Côtes-du-Couchois

Bourgogne-Coulanges-la-Vineuse

Bourgogne-Épineuil