1

Nuits-Saint-Georges

Nuits Saint Georges, appellation de la côte de Nuits, est située au sud de Dijon. Cette appellation, bien qu’elle soit la capitale de la côte de Nuits, ne présente pas de grand cru mais 41 premiers crus qui ont fait la renommée de la côte. Les vins rouges bien que majoritaires ne sont pas uniques sur ces climats. Voir plus

    ​ ​ ​
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. ​ ​
L'appellation Nuits-Saint-Georges

Nuits-Saint-Georges est la capitale de la côte de Nuits


L’activité viticole sur la commune de Nuits Saint Georges remonte au début du Moyen-Âge avec l’autorisation de planter de la vigne réhabilitée par l’Empereur Domitien. Certains écrits mettent en évidence l’existence de la vigne sur la commune de Nuits depuis l’an 1000 avec le climat Saint Georges. La commercialisation des vins de la région débute au XVe siècle sous le nom de « vin de Beaune ». Tout comme les « vins de Beaune », leur renommée et leur commercialisation vont fortement se développer au XVIIIe siècle avec la création des premiers négociants-éleveurs à Nuits. Cette commune devient le second centre de commercialisation des vins de la côte de Nuits.

En 1892, la commune de Nuits va adjoindre à son nom celui de Saint Georges qui est à cette époque le cru le plus réputé de la commune.

À la fin du XIXe siècle, la Bourgogne n’échappe pas aux fléaux (mildiou, oïdium et phylloxéra) du vignoble mondial qui vont plonger le vignoble français dans une crise. Pour faire face à celle-ci, chaque commune agit différemment. En 1934, les vignerons de Nuits Saint Georges dont Georges Faiveley et Camille Rodier vont se réunir pour donner naissance à la Confrérie des Chevaliers de Tastevin; elle a pour but de valoriser et promouvoir les vins de Bourgogne à l’étranger.

En 1936, l’INAO reconnait cette AOC. La liste des climats ayant droit à la dénomination premier cru est inscrite en 1943.

Les vins de Nuits Sant Georges vont jusqu’à s’exporter sur la lune avec une bouteille de la cuvée «Terre-Lune» déposée lors de la mission Apollo 15. Cette AOC est aussi la marraine du sous-marin «Le Rubis ».

En 2015, les climats de Bourgogne sont inscrits au patrimoine mondial de l’Humanité par l’UNESCO.

L'AOC Nuits-Saint-Georges bénéficie d'un terroir diversifié


L’appellation Nuits ou Nuits Saint Georges est située sur deux communes de la côte de Nuits que sont Nuits Saint Georges et Prémeaux Prissey. Sur ces deux communes, l’appellation possède 41 climats reconnus comme premiers crus. Bien que majoritairement plantées en Pinot Noir, ces AOC (Nuits ou Nuits Saint Georges et Nuits 1er Cru ou Nuits Saint Georges 1er Cru) possèdent aussi quelques vignes de Chardonnay qui donnent des vins blancs rares. Le vignoble est étendu sur le front de côte. La roche-mère des coteaux de Nuits Saint Georges est du calcaire de Comblanchien dont on retrouve la trace au sommet des coteaux de l’appellation avec des graviers cryoclastiques.

La première zone du vignoble s’étend du Nord du village à la vallée du Meuzin. Le cône de déjection de celle-ci est occupé par le village de Nuits et une partie du vignoble dédiée aux appellations régionales. Cette vallée apporte des limons et des cailloutis de calcaire dus à l’érosion. En descendant le versant, les sols sont de plus en plus argileux pour donner en bas de pente des sols riches et profonds. Les parcelles sont exposées à l’Est.

Entre la vallée du Meuzin et la combe de Vallerots, le vignoble est plus étroit et l’exposition de celui-ci diversifiée : Nord-Est/Est et Sud-Est. Les sols calcaires sont compacts, peu épais et bien drainants. En descendant le versant, les sols s’enrichissent et deviennent denses avec notamment une composition importante d’argile. La dernière zone entre la combe des Vallerots et la commune de Comblanchien (au Sud de Nuits Saint Georges) présentent des sols riches en oolithes, en calcaire rose et avec une présence de marnes. Les sols marno-calcaires s’enrichissent en argile.

Le climat océanique frais subit des influences méridionales et continentales qui nuancent les températures. La pluviométrie est régulière et modérée. La combe des Vallerots apporte de la fraîcheur sur le vignoble de Nuits.

Quelles sont les caractéristiques organoleptiques d'un Nuits-Saint-Georges


Les vins rouges de Nuits ou Nuits Saint Georges ont une robe pourpre qui parfois tend vers le mauve. Le nez délivre des arômes fruités tels que la cerise, la fraise, le cassis complétés par de légères notes florales. L’évolution des vins laisse place à des arômes tertiaires de cuir, de truffe, de fruits macérés et de notes plus animales. La bouche est structurée et ample avec des tanins souples.

Les vins blancs de Nuits Saint Georges, plus rares, présentent une robe couleur or. On y retrouve les notes de fleurs blanches, de brioches, miellées et parfois beurrées. La bouche est structurée et présente une belle vivacité équilibrée avec de la rondeur.

Que déguster avec un Nuits-Saint-Georges ?


Les vins rouges puissants, structurés et amples s’accorderont avec une côte de boeuf, du magret de canard, de l’agneau ou du gibier. Les fromages de la région comme l’Époisses ou le Soumaintrain sauront le mettre en valeur.

Quant aux vins blancs, leur structure et leur vivacité conviendront aux poissons et aux crustacés grillés.

Les millésimes à retenir de l'appellation Nuits-Saint-Georges


Les vins rouges de Nuits Saint Georges sont exceptionnels sur les millésimes 1928, 1929, 1937, 1947, 1949, 1959, 199, 1971, 1978, 2005, 2009, 2010 et 2015.

Les vins blancs de Nuits Saint Georges sont exceptionnels sur les millésimes 1928, 1929, 1937, 1945, 1947, 1949, 1952, 1953, 1959, 1961, 1966, 1969, 1971, 1978 et 1996. Plus récemment on note les millésimes 2010, 2012, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.

2 domaines à découvrir en Nuits-Saint-Georges

Le domaine Henri Gouges

Le domaine Henri Gouges est implanté sur la commune de Nuits Saint Georges. Les 14.5ha du domaine, tous situés sur la commune de Nuits Saint Georges, sont exploités dans le respect des sols et l’utilisation de produits respectant les principes de l’agriculture biologique. Les vins transmettent aux dégustateurs leur origine après quelques années de garde.

Le domaine des Perdrix

Le domaine des Perdrix appartient à la famille Devillard depuis 1996. Les vins sont issus de raisins cultivés en agriculture raisonnée avec le respect du terroir. Ils possèdent 12 ha répartis sur Nuits-Saint-Georges et Vosne-Romanée dont 5 premiers crus sur la côte de Nuits dont le fameux 1er cru « Aux Perdrix » qui est un quasi-monopole.