1

Vins Bourgueil

Située entre Angers et Tours, dans la vallée de la Loire, cette appellation s’étend sur 7 communes de l’Indre-et-Loire. Le Cabernet Franc (cépage rouge) y trône en maître avec une déclinaison en vin rouge et rosé. Les deux grands terroirs de l’appellation donnent dans un cas des vins frais et fruités et dans l’autre des vins complexes et structurés. Voir plus sur Bourgueil

    ​ ​ ​
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. ​ ​
L'appellation Bourgueil

Une histoire qui remonte à l’Abbaye Bourgueil


On doit la création du vignoble de Bourgueil à l’Abbaye Bourgueil fondée en 990. En 1189, l’abbé Baudry met en lumière les qualités de son vin. Le vignoble de Bourgueil s’étend peu à peu hors du clos, pour s’implanter sur les coteaux à pentes douces et les terrasses des bords de Loire.

Entre le XI e et le XIIe siècle le cépage Cabernet Franc y est introduit certainement par voie fluviale. L’implantation de ce cépage appelé localement « Le Breton » est dû à l’alliance politique entre l’Anjou et l’Aquitaine. Au XVIIe siècle, la commercialisation de ces vins prend de l’ampleur grâce aux couturiers néerlandais qui souhaite les importer dans leur pays et leurs colonies.

À la fin du XIXe siècle le vignoble français est frappé par la crise phylloxérique. Les sols d’alluvions à tendance sableuse des terrasses vont résister longtemps à l’invasion du puceron responsable de cette maladie. La reconstruction du vignoble avec le cépage Cabernet Franc sera rapide.

L’AOC Bourgueil est reconnue en 1937 par l’INAO. La maison des vins crée en 1991 est installée dans l’ancienne maison de Jean Carmet (acteur et scénariste natif de Bourgueil). La deuxième maison des vins de l’AOC ouvre ses portes en 2018, au pied du château de Langeais. L’objectif est identique : promouvoir les vins de l’AOC Bourgueil. Les professionnels et promoteurs de l’appellation se réunissent au sein de la confrérie de la Dive bouteille.

Deux terroirs en Bourgueil pour un seul cépage


L’AOC Bourgueil s’étend sur 1400 ha entre Saumur et Tours, le long de la Loire. La production de cette appellation est permise sur 8 communes que sont Benais, Bourgueil, Chapelle-sur-Loire, Chouzé-sur-Loire, Ingrandes-sur-Loire, Restigné, Saint-Nicolas-de-Bourgueil et Saint-Patrice. L’AOC est délimitée au nord par la forêt de et au sud par La Loire.

Un tiers du vignoble s’étend sur des coteaux à pentes douces, majoritairement exposé plein sud. Ces coteaux ont été bâtis par l’érosion fluviale. Le sol du bas de coteau est argilo-calcaire. En effet, le tuffeau de surface est une variété de calcaire crayeux, il est donc composé de calcaire avec quelques éléments détritiques. À mi-coteau, les sols sont argilo-siliceux dus à la dégradation des formations argilo-sableuses de la région datant du Sénonien. Les coteaux sont surplombés par la forêt de Gâtine qui abrite la zone des vents du nord.

Les deux tiers restants du vignoble sont implantés sur des terrasses et croupes que l’on appelle « montilles ». Situées en plaine, leur sol est sablo-graveleux plus ou moins caillouteux issus des alluvions déposées par la Loire. Les sols se réchauffent rapidement et sont bien drainants.

La protection face aux vents du nord grâce à la forêt de Gâtine, la présence de la Loire et du Changeon qui jouent le rôle de tampon thermique et la composition des sols donnent des caractéristiques à ce vignoble qui permet au Cabernet Franc, cépage tardif, d’atteindre une belle maturité durant le mois de septembre. Le cahier des charges de l’appellation laisse la possibilité au vigneron de faire un assemblage de Cabernet Franc et Cabernet Sauvignon.

Le climat chaud et tempéré de la zone donne lieu à une augmentation de 1°C des températures minimales annuelles de la zone comparée au vignoble de Touraine. La moyenne des précipitations annuelles est de 676 mm/an. Les pluies sont réparties tout au long de l’année y compris durant l’été.

Un cépage en Bourgueil pour deux types de vin


Les raisins issus des vignobles en coteaux vont donner des vins rouges riches, soyeux et de garde. La robe est rouge rubis. Le nez développe des arômes fruités de cerise, de fraise, de cassis et pouvant laisser apparaître des notes de framboise. Il se complexifie avec des notes de cacao, de fumées et d’épices. On peut parfois détecter une pointe d’arôme végétal tel que le poivron vert. Avec le vieillissement le nez dévoile des notes de sous-bois et animal.

La bouche est soyeuse, structurée et tanique. Ce sont des vins de garde voire de grande garde si les conditions climatiques le permettent.

Les vins dont les terroirs d’origine sont les terrasses ou « montilles » sont souples, fruités, légers soit des vins de plaisir à consommer dans leur jeunesse. La robe est rubis grenat. Le nez présente des arômes de fruits rouges et noirs. La bouche est souple, élégante et les tanins sont fondus.

En fonction des envies du viticulteur, un assemblage des différents terroirs est possible. Bien que réputé pour les rouges, l’AOC Bourgueil produit aussi 4% de rosés. Très souvent issu de saignées, les rosés présentent une robe rose soutenue. Le nez est aromatique avec des arômes de fruits de rouges, de fruits blancs et d’agrumes avec parfois une note poivrée. La bouche est fruitée, souple et fraîche.

Quels accords pour les vins de Bourgueil ?


Les vins de garde de Bourgueil s’accordent avec des plats puissants tels que de la viande rouge ou du gibier. Ils s’accordent aussi sur un plateau de fromages puissants et affinés.

Les vins de plaisir s’accorderont sur un plateau de charcuterie, un barbecue ou de la viande blanche. Ils pourront aussi se déguster sur un plateau de fromages régionaux.

Les vins rosés sont à déguster en apéritifs, sur des salades d’été ou des desserts fruités tels que de la salade de fruits rouges ou une tarte de fruits rouges.

Les millésimes d’exception en Bourgueil


La tardiveté du Cabernet Franc ainsi que les caractéristiques des terroirs de Bourgueil permettent la production de grands vins durant les années chaudes. On répertorie ainsi comme grands millésimes pour l’AOC Bourgueil : 1929, 1945, 1947, 1959, 1989, 2003, 2005, 2009, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.

Les domaines incontournables de Bourgueil

Domaine de la butte

Le domaine de la butte a été repris en 2002 par Jacky Blot. Réputé pour le Domaine de la Taille aux Loups installé à Montlouis-sur-Loire, il y applique les mêmes méthodes de travail, respectueuses de l’environnement. Adepte de la différenciation des terroirs, il vinifie ses cuvées selon leurs lieux-dits d’origine, ce qui donne lieu à des vins de terroirs et uniques. Il est notamment l’auteur de la célèbre cuvée Mi-pente.

Domaine Yannick Amirault

Le domaine Yannick Amirault est un domaine familial installé en 1977 sur la commune de Bourgueil. Précurseur dans l’abandon de l’utilisation de produit de synthèse, la certification en agriculture biologique du domaine date de 2009. Les vins sont purs et de plaisir. Les deux tiers des cuvées du domaine sont issus de l’AOC Bourgueil et le tiers restant de l’AOC Saint-Nicolas-De-Bourgueil.

Les appellations de Vallée de la Loire

Anjou

Anjou Mousseux

Anjou-Coteaux-de-la-Loire

Anjou-Villages

Anjou-Villages Brissac

AOC Fiefs-vendéens

Blanc Fumé de Pouilly

Bonnezeaux

Bourgueil

Cabernet-d'Anjou

Châteaumeillant

Chaume 1er cru des Coteaux-du-Layon

Cheverny

Chinon

Côte-Roannaise

Coteaux-d'Ancenis

Coteaux-de-l'Aubance

Coteaux-de-Saumur

Coteaux-du-Giennois

Coteaux-du-Layon

Coteaux-du-Vendômois

Côtes-d'Auvergne

Côtes-de-la-charité

Côtes-du-Forez

Cour-Cheverny

Crémant-de-Loire

Fiefs-Vendéens-Mareuils

Gros-plant du Pays nantais

Jasnières

Menetou-Salon

Montlouis-sur-Loire

Montlouis-sur-Loire Pétillant

Mousseux

Muscadet

Muscadet-Sèvre-et-Maine

Pouilly-Fumé