1

Vins Vouvray

L’appellation Vouvray est très connue pour ses vins blancs secs, demi-secs, moelleux et ses vins effervescents élaborés à base de l’un des cépages les plus aromatiques de la Loire : le Chenin. Le vignoble de la Loire est l’un des plus complexes et diversifiés de France, qui mérite d’être découvert et redécouvert. Voir plus sur Vouvray

    ​ ​ ​
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. ​ ​
L'appellation Vouvray

Le vignoble de Vouvray prend ses racines avec les premiers moines


En 372, les moines fondent le monastère de Marmoutier, avec Saint-Martin. C’est donc pour faire du vin de messe et de table pour les moines que les premières vignes ont été plantées. Le Chenin y est planté depuis cette époque, bien qu’il ait un autre nom dans les textes. On l’appelle alors le « pineau de Loire ». Les vins de Vouvray plaisent énormément au Moyen-Âge, les Rois saisissent les vignes et font servir les vins de l’appellation à leurs tables. Les vins de ces temps-là ne sont que des vins tranquilles, c’est-à-dire sans bulles, mais ils gagnent en notoriété au fil du temps. La ville de Vouvray et ses alentours deviennent connus : Balzac y place même l’un de ses romans, « L’Illustre Godissart ».

Il faut attendre le XXe siècle pour qu’un champenois, Maurice Hamm, apporte les méthodes de vinifications du champagne dans l’AOC Vouvray. Les vins blancs déjà très reconnus sont supplantés par les effervescents, qui ont aujourd’hui une renommée mondiale. Géographiquement, le vignoble s’étend sur 2 200 hectares, en Touraine, sur la rive droite de la Loire. En dehors de la ville de Vouvray et ses alentours, l’AOC couvre également les villes de Chançay, Noizay, Reugny, Rochecorbon, Sainte-Radegonde-en-Touraine, Vernou-sur-Brenne, et une bonne partie de Parçay-Meslay.

Les 2 200 hectares de l’appellation produisent en moyenne 115 700 hectolitres, dont 48 200 sont vinifiés en vins tranquilles et 67 500 en vins effervescents.

L'AOC Vouvray s’épanouit parfaitement sur les rives de la Loire


La composition des sols aux abords des fleuves est toujours particulièrement intéressante pour la culture de la vigne. Les rives les plus proches du fleuve sont composées d’alluvions récentes et de marnes du Cénomarien. Les quelques cents mètres d’altitudes qui vallonnent légèrement les alentours du fleuve sont composés de craie, de craie jaune, de Séronien (un mélange de sable et d’argile à silex), de graviers et de limon. Ce sont donc des sols principalement minéraux.

Le climat est tempéré océanique, c’est-à-dire que les hivers sont plutôt doux, les températures ne descendent que très exceptionnellement en dessous de 0, et il pleut beaucoup. Les étés sont assez chauds, mais restent plus doux que caniculaires.

Le Chenin est le seul cépage utilisé dans l’élaboration des vins ayant l’AOC Vouvray. Cependant, l’Orbois, est légalement autorisé comme cépage accessoire, à hauteur de 5 % de l’assemblage total. Mais ce n’est plus un cépage qui est particulièrement planté dans la région, il n’est donc presque plus utilisé. Le Chenin a la particularité d’être très versatile : il est en effet aussi intéressant vinifié envin sec qu’en vin demi-sec ou qu’en vin moelleux.

Le viticulteur choisit quel style de vin il va vouloir réaliser en fonction de l’exposition qu’a connu ses vignes et du climat de l’année. Plus l’année aura été chaude, plus il sera aisé de réaliser des vins moelleux, et à l’inverse, si l’année est fraîche, les vins secs seront plus réussis. C’est en effet le soleil qui permet au raisin de produire son sucre. Les vins moelleux contenant plus de sucres résiduels, s’il n’y a pas ou que très peu de soleil, il sera impossible d’atteindre les taux de sucres résiduels nécessaires à l’obtention d’un vin moelleux ou même demi-sec, lors de la vinification.

C’est en effet ce qui différencie les différentes catégories de vins. Les vinifications sont similaires, le cahier des charges ne stipule pas l’utilisation de fûts de chêne. Chaque producteur est donc libre de vinifier ses vins comme il le souhaite. Vouvray est d’ailleurs l’une des appellations où les producteurs s’essayent au bio et à la biodynamie depuis bien longtemps.

Les vinifications des effervescents sont identiques à celles des champagnes : le vin passe par une deuxième fermentation en bouteille, ce qui permet l’apparition de bulles. Les effervescents doivent être stockés sur lattes pendant au moins 12 mois avant leur commercialisation.

Quelles sont les caractéristiques gustatives d'un Vouvray ?


La robe des vins de l’AOC Vouvray est d’un jaune paille pour les vins effervescents mais qui peut tirer jusqu’au doré avec des reflets ambrés pour les vins les plus chargés en sucres résiduels, et donc les plus moelleux. La robe des moelleux évolue également avec le vieillissement, et se concentre en intensité.

Au nez, les vins jeunes sont chargés de notes de fleurs comme l’acacia, la rose mais également d’agrumes, notamment pour les vins secs, dans lesquels on retrouve aussi des notes assez intenses de pomme et de poire. Les vins effervescents dégagent des notes très beurrées et briochées, très agréables et enveloppantes.

En bouche, les vins secs sont assez minéraux, exprime toute la puissance du Chenin. Pour les vins sucrés, les notes pressentis au nez s’intensifient et s’allongent en bouche, le corps du vin est enveloppant et ample. Les Vouvray savent garder énormément de fraîcheur, ce qui les rend très agréables. Pour les effervescents, la finesse des bulles est particulièrement marquante.

Les effervescents sont à consommer frais, à 8°C, comme les vins moelleux et demi-secs, qu’il est préférable de mettre en carafe. Les vins secs peuvent être servis autour de 12°C. Les plus grands Vouvray moelleux peuvent être gardé autour d’une dizaine d’années.

Avec quel plat accorder un Vouvray ?


Les vins secs s’accorderont très bien aux mets à base de poissons et de crème comme les cassolettes de fruits de mer, les tagliatelles au saumon ou encore la lotte flambée au cognac. Les fromages peu affinés à pâtes molles seront également de bons accords avec les Vouvray secs.

Les vins demi-secs s’accorderont également très bien aux poissons et aux viandes blanches cuisinés en crème, notamment avec des morilles. Les fromages comme le Comté, le gruyère Suisse ou le Reblochon.

Les vins moelleux sont parfaits à déguster en apéritif ou en dessert, notamment sur des mets à base de pomme, de poire, de nougat et de pâte d’amande. Les fromages à pâtes persillées tels que la Fourme d’Ambert ou le Bleu d’Auvergne seront également bien mis en valeur par les Vouvray moelleux.

Les effervescents seront d’excellents compagnons à l’apéritif !

2 domaines de Vouvray à découvrir

Domaine Vincent Careme

Vincent et Tania Carême cultivent leurs vignes et élèvent leurs vins de manière traditionnelle et avec beaucoup de cœur. Ce Vouvray sec saura vous faire découvrir les subtilités minérales du Chenin.

Cave De Vouvray

La cave de Vouvray est une coopérative créée en 1953, et compte aujourd’hui 40 producteurs, particulièrement attachés à cette coopération qui dure maintenant depuis plusieurs générations. Cette cuvée incarne parfaitement bien le terroir de Vouvray.

Les appellations de Vallée de la Loire

Anjou

Anjou Mousseux

Anjou-Coteaux-de-la-Loire

Anjou-Villages

Anjou-Villages Brissac

AOC Fiefs-vendéens

Blanc Fumé de Pouilly

Bonnezeaux

Bourgueil

Cabernet-d'Anjou

Châteaumeillant

Chaume 1er cru des Coteaux-du-Layon

Cheverny

Chinon

Côte-Roannaise

Coteaux-d'Ancenis

Coteaux-de-l'Aubance

Coteaux-de-Saumur

Coteaux-du-Giennois

Coteaux-du-Layon

Coteaux-du-Vendômois

Côtes-d'Auvergne

Côtes-de-la-charité

Côtes-du-Forez

Cour-Cheverny

Crémant-de-Loire

Fiefs-Vendéens-Mareuils

Gros-plant du Pays nantais

Jasnières

Menetou-Salon

Montlouis-sur-Loire

Montlouis-sur-Loire Pétillant

Mousseux

Muscadet

Muscadet-Sèvre-et-Maine

Pouilly-Fumé

Valençay

Vin de France - Sans origine géographique

Vin de Pays d'Urfé

Vin de Pays de Loire-Atlantique

Vin de Pays de Vendée

Vin de Pays des Coteaux Charitois

Vin de Pays du Jardin de la France

Vin de Pays du Loir et Cher

Vin de Pays du Loiret

Vin de Pays du Val de Loire

Vouvray