1

Vins Cheverny

L’appellation Cheverny est située sur la rive gauche de la Loire à hauteur de Blois. Célèbre pour ses châteaux, cette vallée regorge de savoir-vivre gastronomique. Les vins de Cheverny en font partie et sont originaux de par le fait de l’assemblage. Les vins de cette appellation gagnent à être connus pour leur élégance, leur subtilité et leur finesse. Voir plus sur Cheverny
L'appellation Cheverny

Le vignoble de Cheverny date du Vème siècle


On date la naissance du vignoble de la vallée de la Loire au Ve siècle. Ce vignoble connaît un véritable développement à partir de 1577. À cette date le Parlement de Paris interdit aux Parisiens l’achat de vins produits à moins de 88km. Les besoins de consommation des habitants de Paris vont entraîner le développement des vignobles à but commercial autour des villes d’Orléans, Blois et Tours. Les vins rejoignent Paris à partir du XVIIe siècle grâce aux canaux d’Orléans et du Loing qui permettent de mettre en lien la Loire et la Seine.

Au XVIIIe siècle la croissance démographique de Paris et ainsi de la demande de vin bon marché, va inciter les vignobles de la vallée de la Loire à planter des cépages producteurs. Cheverny ne suivra pas cette tendance et continue à produire des vins de grande qualité connus jusqu’au XXe siècle sous le nom de « vin de Sologne ». La crise phylloxérique de la fin du XIXe siècle va faire évoluer l’encépagement du vignoble. 9 cépages sont autorisés, d’où la tradition de l’assemblage pour les vins de cette appellation.

L’AOC Cheverny est reconnue par l’INAO en 1993. Riches en histoire, la vallée de la Loire et une partie de son vignoble sont inscrites en 2000, au patrimoine mondial de l’Humanité par l’UNESCO. La volonté des vignerons de Cheverny, de faire connaitre leurs vins à donner lieu à la création des maisons des vins à proximité des châteaux de Cheverny et de Chambord. Ils font désormais partie des fleurons de la gastronomie ligérienne.

Les vignes de Cheverny se situent entre la Loire et la Sologne


L’appellation Cheverny s’étend sur 24 communes du département du Loir-et-Cher (Condésur beuvron, Cellettes, Cheverny, Chitenay, Cormeray, Cours-Cheverny, Feings, Fougères sur bièvre, Fresnes, Huisseau-sur-Cosson, Maslives, les Montils, Montlivaut, Mont-Prés-Chambord, Muides-sur-Loire, Ouchamps, Saint-Claude-de-Diray, Saint-Dye-sur-Loire, Saint-Laurent-Nouan, Sambin, Seur, Tour-en-Sologne et Vineuil). Sur la rive gauche de la Loire, cette appellation d’environ 575 ha est disposée en îlots le long du fleuve et dans les clairières des massifs boisés de l’aire géographique. Cette appellation compte une quarantaine de vignerons.

Au Nord-Ouest de l’appellation les sols sont calcaires. Ce calcaire est lité à tendance marneuse. Au Sud-Ouest de l’appellation, le vignoble est implanté sur la formation de Sologne qui est sablo-argileuse. Par endroits le lessivage des sols les appauvris en argile et ce sont donc des sols majoritairement sableux. Quelques parcelles présentent des sols argilo-siliceux dont les sous-sols sont crayeux. L’appellation est entièrement drainée d’Ouest en Est par les rivières que sont le Beuvron, le Cosson et leurs affluents. Le climat océanique dégradé donne lieu à des précipitations annuelles d’environ 650 mm par an et à des températures plus fraîches.

Les vins qu’ils soient blancs, rouges ou rosés sont issus d’un assemblage de cépages. Les vins blancs sont issus d’un assemblage variable de Sauvignon blanc/ Sauvignon gris avec la possibilité d’ajouter à hauteur de 15 % du Chardonnay, du Chenin ou de l’Arbois. Pour les vins rouges et rosés l’assemblage doit obligatoirement être composé de Pinot Noir et de Gamay avec la possibilité de le compléter par du Cabernet Franc, Cabernet Sauvignon ou du Côt.

Les typicités d’un vin de Cheverny


La diversité des sols et la possibilité de faire varier les assemblages pour chaque vigneron donnent des vins très différents. On retrouve des dénominateurs communs pour chaque couleur.

Les vins blancs présentent une robe jaune pâle avec des reflets vers. Le nez présente des arômes d’agrumes, de fruits exotiques, de fleurs blanches avec parfois une pointe végétale. La bouche est équilibrée entre rondeur et vivacité.

Les vins rouges ont une robe rouge pourpre. Le nez est dominé par des notes fruitées, quelque peu épicés. L’évolution donne des notes giboyeuses. La bouche est ample avec des tanins délicats.

Les vins rosés ont une robe rose pâle. Le nez présente des arômes de fruits rouges avec quelques notes épicées. La bouche est un équilibre entre vivacité et rondeur. Ces vins doivent être consommés dans leur jeunesse.

L'AOC Cheverny et la gastronomie


La vivacité, la finesse et la rondeur des vins blancs s’accorderont sur des poissons cuits au four ou grillés, des andouillettes, ou sur des quiches. Ils peuvent se déguster sur des fromages de chèvre de la région. Ils conviendront aussi à un apéritif en toute simplicité. La finesse et la subtilité des vins rouges quant à eux s’accorderont avec une viande blanche telles que du poulet ou du porc. Les burgers mettront en avant l’élégance des vins. Ils peuvent se déguster avec des fromages comme le camembert. Le côté jovial et friand des rosés vous inciteront à les consommer en apéritif ou lors d’un barbecue.

Les domaines immanquables de l’appellation de Cheverny

Le domaine Philippe Tessier

Le domaine familial est situé à Cheverny. Les 25 ha du domaine sont cultivés selon le mode cultural de l’agriculture biologique. L’objectif est de produire des vins qui reflètent leur origine, le millésime et « un peu le vigneron » et c’est très bien réussi.

Le domaine des Huards

Propriété de la famille Gendrier, il se situe sur la commune de Cour-Cheverny. Natif de cette commune, leur histoire est principalement liée à celle de l’AOC Cour-Cheverny et de son cépage le Romorantin. Leur extension les a conduits à produire des vins de Cheverny. La biodynamie, mode cultural du domaine depuis 1998, leur permet d’obtenir des vins qui reflètent leur origine et leur millésime tout en préservant l’équilibre environnemental.

Le domaine Hervé Villemade

Installé à Cellettes, il exploite 25 ha selon les principes de l’agriculture biologique. Il y applique des principes viti-vinicoles qui lui permettent d’obtenir des grands vins qui ne cesseront de surprendre chaque amateur de vins.

Les appellations de Vallée de la Loire

Anjou

Anjou Mousseux

Anjou-Coteaux-de-la-Loire

Anjou-Villages

Anjou-Villages Brissac

AOC Fiefs-vendéens

Blanc Fumé de Pouilly

Bonnezeaux

Bourgueil

Cabernet-d'Anjou

Châteaumeillant

Chaume 1er cru des Coteaux-du-Layon

Cheverny

Chinon

Côte-Roannaise

Coteaux-de-l'Aubance

Coteaux-de-Saumur

Coteaux-du-Giennois

Coteaux-du-Layon

Coteaux-du-Vendômois

Côtes-d'Auvergne

Vin de France - Sans origine géographique

Vin de Pays d'Urfé

Vin de Pays de Loire-Atlantique

Vin de Pays de Vendée

Vin de Pays des Coteaux Charitois

Vin de Pays du Jardin de la France

Vin de Pays du Loir et Cher

Vin de Pays du Loiret

Vin de Pays du Val de Loire

Vouvray