1

Vins Coteaux-du-Layon

Les vins de l’appellation Coteaux-du-Layon sont des vins blancs de type moelleux venant du cœur du vignoble de la Loire, sur les rives du Layon, un affluent de la Loire. L’AOC fait donc partie du vignoble de la Loire, et ne produit que du Chenin, ce cépage phare de la région, qui exprime dans ces vins ses caractéristiques sucrées. Voir plus
  • Vallée de la Loire
    Château De Fesles
    2016 - Blanc - Coteaux-du-Layon

    (5)
    Livraison gratuite possible
  • Vallée de la Loire
    Domaine De La Bougrie
    2015 - Blanc - Coteaux-du-Layon

    (3)
    Livraison gratuite possible
  • Vallée de la Loire
    Château Soucherie
    2015 - Blanc - Coteaux-du-Layon

    (4)
    Livraison gratuite possible
  • Vallée de la Loire
    Domaine Des Baumard
    2013 - Blanc - Coteaux-du-Layon

    (3)
    Livraison gratuite possible
  • Vallée de la Loire
    Domaine De La Bougrie
    2014 - Blanc - Coteaux-du-Layon

    (1)
    Livraison gratuite possible
  • Vallée de la Loire
    Domaine Patrick Baudouin
    2003 - Blanc - Coteaux-du-Layon

    (1)
    Livraison gratuite possible
  • Vallée de la Loire
    Château De Montguéret
    2018 - Blanc - Coteaux-du-Layon

    Livraison gratuite possible
  • Vallée de la Loire
    Domaine De Terrebrune
    2019 - Blanc - Coteaux-du-Layon

    (10)
    Livraison gratuite possible
  • Vallée de la Loire
    Château Soucherie
    2018 - Blanc - Coteaux-du-Layon

    (6)
    Livraison gratuite possible
  • Vallée de la Loire
    Domaine Jollet
    1955 - Blanc - Coteaux-du-Layon

    Livraison gratuite possible
  • Vallée de la Loire
    Ets Lièvre
    Non millésimé - Blanc - Coteaux-du-Layon

    Livraison gratuite possible
  • Vallée de la Loire
    Domaine Des Martereaux
    1973 - Blanc - Coteaux-du-Layon

    Livraison gratuite possible

    ​ ​ ​
  1. 1
  2. 2
  3. ​ ​
L'appellation Coteaux-du-Layon

L'AOC Coteaux-du-Layon prdouit des visn sucrés


Les premières traces de viticulture dans la région de la Loire remontent au Moyen-Âge, lorsque les moines commencent à cultiver la vigne pour les besoins de l’Église, tant pour pratiquer les messes que pour engendrer des revenus en vendant leurs vins aux notables de la région. Les vins de l’AOC Coteaux-du-Layon en eux-mêmes connaissent un très grand succès dans toute l’Europe, à partir de 1579, quand les marchands hollandais présents dans la région construisent des canaux sur le Layon, afin de rejoindre plus rapidement la Loire puis l’Océan, et regagner leurs terres et d’autres pays européens. Ils appréciaient tout particulièrement les vins sucrés de cette région, qui pouvaient voyager très facilement, le sucre et l’alcool aidant à la conservation du vin lors des longs voyages en bateaux.

L’AOC est enregistrée comme telle depuis 1950. Le cahier des charges fait notamment acte de la particularité de la récolte : les raisins sont botrytisés, c’est-à-dire qu’on les laisse être touchés par la « pourriture noble » ou Botrytis, un champignon qui fait sécher le raisin, concentrant ainsi sucres et arômes dans sa chair.

L’AOC s’étend sur 27 communes du département Maine-et-Loire, au Sud de la ville d’Angers et à l’Ouest de Saumur. Il s’étend sur une superficie totale de 1350 hectares, dont 350 hectares classés au rang de Coteaux-du-Layon Villages. Il existe en effet 6 communes qui se distinguent par leurs qualités supérieures, car les teneurs en sucres y sont plus importantes que dans le reste de l’appellation. Ce sont les communes de Beaulieu, Rochefort, Faye d’Anjou, Rablay, Saint-Aubin et Saint-Lambert. Depuis 2014, 2 AOC faisant précédemment partie de l’appellation Coteaux-du-Layon furent créées, AOC Quarts-de-Chaume Grand Cru et Coteaux-du-Layon Premier Cru Chaume, devenant les deux premières appellations hiérarchisées du vignoble ligérien.

L'AOC profite des méandres du Layon


Le vignoble des Coteaux-du-Layon se situe comme son nom l’indique, en bordure du Layon, une rivière faisant beaucoup de méandres. À chaque méandre correspond un nouveau type de sols et un microclimat ! Dans sa globalité, le sol est composé majoritairement de schiste. Au Sud du fleuve, on retrouve également des sables et des graviers sur les pentes des coteaux, et de l’altérite à leurs sommets. La rive Nord du Layon est majoritairement composée de grès et de poudingues datant de l’ère Carbonifère, ainsi que de spilitte sur les hauteurs des coteaux. Le schiste reste là aussi majoritaire et compose les plus hauts coteaux. Ces sols caillouteux se réchauffent rapidement au soleil, ce qui permet au Chenin de développer des arômes aussi intenses.

Le Chenin, seul et unique cépage de l’appellation, se plait particulièrement sur ces pentes en bord de rivière. Le climat y est particulièrement chaud et humide en fin d’été, et c’est le Layon qui permet le développement du champignon Botrytis, dont nous parlions précédemment, et qui est la condition sine-qua-non de la production des vins moelleux. Le reste de l’année, le climat est océanique tempéré : il ne fait ni trop chaud ni trop froid, et les vents permettent d’assainir l’air et de limiter ainsi les traitements par pesticides.

Les 300 propriétaires vignerons produisent en moyenne 39 300 hectolitres par an, ce qui représente environ 5 200 000 bouteilles, pour un rendement de 35 hectolitres par hectares.

A quoi s'attendre en dégustant un verre de Coteaux-du-Layon


Dans leurs jeunesses, les vins sont de corps gras, d’épaisses larmes se dessinent sur les bords du verre. Le vin est de couleur or avec des reflets verts. En vieillissant, la robe devient plus sombre, se rapprochant de l’ambre, avec des reflets orangés et bronzes. Les plus grands millésimes peuvent être conservés pendant plus de 40 ans.

Dans les 5 à 10 premières années, le nez exprime des arômes de fleurs blanches, de miel et de fruits blancs, comme la pêche ou la poire. En fonction du terroir sur lequel le vin est produit, des notes d’agrumes et de fruits exotiques peuvent ressortir également. Les fruits secs, comme la figue ou l’abricot sec, sont souvent au rendez-vous. Ces arômes de fruits secs et de fruits exotiques se précisent avec le temps, lorsque le vin arrive à maturité, tandis que les arômes de fleurs s’affaiblissent.

En bouche, les meilleurs vins de l’appellation offrent un magnifique équilibre entre sucre et acidité. Les vins sont ronds et onctueux, et savent garder une finale fraiche. Les arômes pressentis au nez se confirment, et offrent beaucoup de gourmandise.

Il est important de carafer ces vins, et de les servir assez frais, entre 8 et 10 °C.

Quels sont les grands millésimes de l'AOC Coteaux-du-Layon


2008 est le dernier très grand millésime que l’AOC ait connu. Plus récemment, les millésimes 2014, 2015, 2016 et 2017 sont très réussis et vous offriront de belles dégustations après une garde d’une dizaine d’années.

Avec quel plat accorder un Coteaux-du-Layon ?


Les vins moelleux sont réputés pour s’accorder avec les mets à base de foie gras, frais ou en terrine. Ils accompagnent également très bien la puissance des fromages à pates persillées, le bleu, la fourme d’Ambert : le sucre du vin équilibre très bien l’acidité présente dans ces fromages. Les vins de l’AOC Coteaux-du-Layon sont également à leurs avantages lorsqu’ils accompagnent des desserts à base de fruits à chair blanche ou jaune, de fruits exotiques ou encore de frangipane !

Coteaux-du-Layon : les domaines à découvrir

Domaine des Forges

Depuis 5 générations la famille Blanchereau cultive ses 50 hectares de vignes avec passion, pour y exprimer le meilleur du terroir ligérien, et vous offre ainsi de magnifiques cuvées. Ce Coteaux-du-Layon est particulièrement fruité et frais.

Domaine de la Bougrie

Culture raisonnée et tradition se lient sur cette exploitation ancestrale, qui saura vous offrir une vaste gamme de vins de la Vallée de la Loire. Le Domaine de la Bougrie cultive de nombreux cépages sur ses 91 hectares, afin d’exprimer à travers plusieurs cuvées en monocépage, tout le potentiel de cette belle et riche région.