1

Vins Tavel

Le Tavel est considéré par de nombreux connaisseurs comme le meilleur rosé du monde. Ce grand cru est cultivé dans la vallée du Rhône, sur les coteaux qui bordent la rive droite du fleuve, entre le pont d’Avignon et le pont du Gard. La zone du Tavel couvre les communes de Tavel et de Roquemaure, dans le Gard. Voir plus sur Tavel

    ​ ​ ​
  1. 1
  2. 2
  3. ​ ​

Tavel : les meilleurs vins

L'appellation Tavel

L’histoire du vin de Tavel


Comme pour la plupart de nos vins, c’est aux Romains que nous devons la culture originelle du Tavel. Dans l’antiquité, les Phocéens ont débarqué sur nos côtes et ont commencé à introduire la vigne en pénétrant plus profondément sur ce qui deviendra plus tard la France. Ce sont ensuite les Romains qui ont poursuivi la viticulture et des fouilles archéologiques ont mis à jour sur le domaine de Tavel un riche domaine gallo-romain qui atteste d’une production de vin très abondante.

Les invasions barbares qui suivent le déclin de l’empire romain ralentissent la production, mais les moines du Moyen-Âge effectuent un énorme travail de fond qui redonne à Tavel un nouveau souffle. Au milieu du XIVe siècle, le pape Innocent VI choisit un vin de Tavel pour sa table pontificale. Il s’agissait d’un vin du Prieuré de Montézargues, un domaine viticole qui existe toujours.

La place des vignes dans l’économie locale prend des proportions importantes aux XVIe et XVIIe siècles. Le cadastre de 1636 montre que les paysans se détournent de la culture des céréales vivrières et préfèrent se lancer dans la viticulture qui leur permet de mieux vivre. Le « Syndicat des Propriétaires Viticulteurs de Tavel » est fondé en 1902. Il travaille sur la délimitation de l’aire de production de Tavel qui voit le jour en 1926. L’AOC de Tavel est décrétée en 1936. Il s’agit de la première AOC en vin rosé de France.

Le Tavel, un vin rosé de la plus haute qualité


Le royaume du Tavel repose sur un sol constitué de sable, cailloutis, galets et lauzes. Sur ce terroir, un seul vin est cultivé : le rosé. Le Tavel n’est pas réservé qu’aux barbecues et pique-niques d’été, mais peut être servi toute l’année. Il peut être consommé jeune, mais se prête également à la garde. Lors de sa jeunesse, il apparaît sucré et fleuri. Il devient ensuite plus épicé et corsé, puis, en vieillissant encore, il se mue en vin étoffé et poivré.

Honoré de Balzac a souvent évoqué le vin rosé de Tavel, en affirmant qu’il faisait partie d’un des rares rosés qui tirait avantage à vieillir. Le vin de Tavel est exporté dans le monde entier. En Europe bien sûr, mais aussi en Asie, en Russie ou aux États Unis. Les grands restaurants le servent à leur table et il présente l’incroyable avantage de s’accorder avec tous les types de cuisines, même les plus éloignées de notre cuisine française. Il peut ainsi accompagner des cuisines colorées, exotiques et épicées.

Les 9 cépages du vin de Tavel


L’AOC Tavel utilise 9 cépages. Aucun d’entre eux n’est autorisé à dépasser 60 % de l’assemblage. Cela induit un vin d’une grande diversité. La Syrah est choisie pour sa puissance aromatique évoquant les fruits rouges. Le Mourvèdre apporte sa puissance, sa fraîcheur aromatique et sa couleur unique. Le Cinsault est sélectionné pour sa finesse aromatique. La Clairette est unique par son onctuosité, ainsi que son ampleur. Elle enrichit le Tavel avec ses arômes de fleurs de toutes sortes. Le Grenache est puissant et rond. Le Bourboulenc procure une grande fraîcheur et des notes florales. Le Carignan confère de l’élégance à l’assemblage, grâce notamment à ses tanins. Le Picpoul est fin et agrémente le vin de ses notes fleuries. Le Calitor est un cépage très rare qui participe à la richesse du Tavel.