1

Vins Gigondas

L'appellation Gigondas est située en plein cœur du département du Vaucluse, cette grande et belle appellation du Sud de la Vallée du Rhône se situe sur la commune du même nom. Ces vignes plantées sur un terroir d’exception, produisent un vin particulièrement riche et puissant. Voir plus sur Gigondas

    ​ ​ ​
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. ​ ​
L'appellation Gigondas

Le Gigondas est l'un des premiers crus du Rhône


Bien que la ville de Gigondas ait été occupée par les Romains pendant l’Antiquité, on n’y retrouve au XVIIIe siècle qu’une tête de Bacchus, le Dieu Romain de la vigne et du vin. La viticulture se développe énormément au Moyen-Âge, lorsque la région est occupée par les Princes d’Orange. La ville d’Orange est en effet très proche de celle de Gigondas. Le commerce se développe aux XVe et XVIe siècles, il est fait mention dans les textes du négoce de vin. Des règles sont imposées aux négociants : s’ils vendent du vin en gros aux étrangers, ils ont l’obligation de vendre ce même vin aux habitants locaux, au même prix, même en plus petits volumes.

Ce n’est qu’au XIXe siècle que l’AOC est mise en valeur par les producteurs de l’époque, et par Napoléon III, élan bien vite coupé par le phylloxera, qui décime le vignoble dans les années 1870. En 1971, l’AOC Gigondas est créée, et Gigondas est le premier Côtes-du-Rhône Villages à accéder au rang de Cru, sa renommée n’étant alors plus à faire.

Située dans le département du Vaucluse, la ville de Gigondas et son territoire délimitent également l’AOC. La superficie de production est de 1 189 hectares, où environ 35 000 hectolitres sont produits chaque année, à 99 % à partir de cépages rouges, et 1 % de cépages blancs. L’AOC autorise la création de vins rouges et de vins rosés, mais la majorité des Gigondas (98 %) sont des vins rouges.

Le terroir de Gigondas est un mélange du Rhône Sud, avec la fraîcheur du Nord


Le climat de l’AOC Gigondas est plus frais que la majorité des climats de la Vallée du Rhône. En effet, le climat y est méridional d’influence provençal, c’est-à-dire chaud, mais très balayé par le violent et frais mistral. L’exposition du vignoble est principalement faite au Nord et Nord-Ouest. L’ensoleillement étant dans la région de plus de 2 800 heures par an, inutile d’optimiser l’exposition des vignes, même orientées au Nord, elles ont bien suffisamment de soleil.

La composition des sols est variée : alluvions sur les terrasses et sols argilo-sableux au pied de la Dentelle de Montmirail, offrent une grande perméabilité, et les rares pluies sont donc bien assimilées par le sol et les vignes. Les coteaux composés de marnes et de calcaire font ruisseler l’eau jusqu’aux sols de sables et d’argile. Bien que les coteaux ne gardent donc pas l’eau, ils absorbent la chaleur de la journée, offerte par le soleil, et la redistribue à la vigne pendant la nuit.

Les cépages autorisés dans l’AOC sont le Grenache, le Mourvèdre et la Syrah. Le cépage-roi de l’appellation est le Grenache, qui doit être présent à 50 % maximum dans les assemblages. Syrah et Mourvèdre doivent être également présents, et doivent représenter a minima 15 % de l’assemblage final. Les autres cépages de la Vallée du Rhône peuvent entrer dans l’assemblage à hauteur de 10 % maximum, exception faite du Carignan, qui n’est pas autorisé dans l’AOC Gigondas. Les mêmes règles d’assemblage s’appliquent pour les rosés : le Grenache doit compter pour 50 % de l’assemblage final, tandis que les autres cépages ne peuvent en dépasser les 10 %.

Dans l’appellation, le Grenache s’exprime pleinement. L’ombre des Dentelles de Montmirail lui permet de mûrir lentement, sans être en permanence exposé au soleil cuisant de la région. Il apporte aux vins tannins, corps et capacité de vieillissement. La Syrah apporte la couleur, l’éclat et les notes épicées. Le Mourvèdre se charge d’enrichir le vin en arômes plus complexes et subtils.

Les Gigondas sont caractérisés par des arômes de fruits rouges


À l’œil, les vins rouges de l’appellation Gigondas sont brillants, les rouges sont de robes rubis à grenat, avec de beaux reflets brillants qui évoquent la chaleur du soleil.

Au nez, les arômes de fruits rouges comme la cerise ou la fraise très mûre, ou encore de fruits noirs comme le cassis et la myrtille s’expriment pleinement, particulièrement dans la jeunesse du vin. Avec le temps, des notes de sous-bois et de truffe apparaissent également. Ces vins sont en effet aptes à vieillir, qui leur permettra de s’affiner et de se concentrer.

En bouche, l’attaque est charnue et corsée, et révèle des arômes de fruits comme la figue et le pruneau, tout en amenant au fur et à mesure des notes de poivre, de garrigue, et d’herbes aromatiques comme le thym. La structure de ces vins est remarquable, tout comme leur longueur, et le vieillissement leur permettra de s’arrondir, et de gagner ainsi encore en gourmandise.

Petite parenthèse sur les rosés : ils peuvent être de pressurage ou de saignée, et se consomment entre 2 et 4 ans après la récolte. Ce sont des vins fruités et minéraux, à la robe plus ou moins concentrée en fonction du style recherché.

Les Gigondas accompagnent à merveille le gibier


Le Gigondas est particulièrement apprécié sur les viandes rouges à fort caractère, comme les grillades, les plats en sauce ou le gibier : le civet de cerf, le lièvre à la royale, la daube provençale ou encore une toute simple entrecôte au barbecue sauront trouver dans le Gigondas un partenaire très agréable. Les fromages affinés à pâte persillée s’accordent très bien avec ces vins, tout comme le Reblochon et le Maroilles.

En ce qui concerne le rosé, il saura accompagner vos apéritifs, notamment à base de charcuteries. Il est également particulièrement adapté aux saveurs asiatiques, à base de curry et d’épices légèrement plus relevées.

Découvrez 2 domaines en Gigondas

Maison Gabriel Meffre

La maison Meffre existe depuis 1936 à Gigondas. Le couple Meffre lance son affaire de négociant-viticulteur, et plus de 80 ans plus tard, les générations se sont succédées dans le même esprit qu’à sa fondation : innovation et préservation du patrimoine. En effet, cette Maison est reconnue comme responsable, car elle participe non seulement à la protection et à la préservation du patrimoine, de la nature, mais sa démarche s’étend également à un aspect sociétal. Leur cuvée Sainte-Catherine est particulièrement fine et fruitée.

Domaine Brusset

Domaine familial depuis 1947, cette exploitation de 70 hectares produit des cuvées en Gigondas, Rasteau, Cairanne, Côtes-du-Rhône et Ventoux. Les Hauts de Montmirail est l’une de leurs cuvées les plus puissantes, mais tout en rondeur, qui exprime des arômes de mûre et de cacao.