Qu'est-ce que le vin vegan ?

Vin & Nature

01 Décembre 2017

Cela fait maintenant plusieurs années que le vin bio et le vin naturel font parler d’eux. Aujourd’hui, un petit nouveau entre dans l’arène du vin. Il intrigue et crée le débat. Le vin végan… oui mais pourquoi un vin « vegan » ? c’est quoi au juste ?

Le mouvement végan, lancé dans les années 1940 au Royaume-Uni, à la fois philosophie et mode de vie, fait parler de lui, séduit de plus en plus, dans le monde comme en France. Le véganisme exclut ainsi toute consommation d’origine animale et plus si affinités… C’est dans ce contexte que l’on a entendu parler et émerger le concept de « vin végan », troublant évidemment la compréhension que le commun des mortels avait du véganisme.

Le vin n’était-il pourtant pas fait à base de raisin ? Et les raisins n’étaient-ils pas des fruits ?

Rassurez-vous, vous étiez dans le juste et l’êtes toujours. Le vin est bien fait à base de raisins. Mais si ses composantes sont d’origine végétale, il n’est pas exclu que des produits d’origine animale soient utilisés pendant la production. Explication.

Après récolte et pressurage, le vin est mis en fermentation dans des cuves. Pendant cette étape, les sucres contenus dans les grains de raisin sont transformés en alcool par des levures. Le vin naît peu à peu, et un léger dépôt se forme au fur et mesure dans la cuve. Rien de grave, c’est le principe même de la fermentation ! Il peut être dégusté tel quel, légèrement trouble. Mais on le préfère souvent, clair et limpide, visuellement parfait et brillant ! Le producteur remédie alors à cette gêne pas toujours appréciée du consommateur en « collant » le vin.

L’idée ? Grâce à la « colle », toutes les particules en suspension peuvent être éliminées plus facilement et en une seule fois, lors de la filtration. Un vrai gain de temps et un résultat pointu ! Bluffant non ? Cette colle peut être faite à base de blanc d’œuf, de colle de poisson, ou encore de caséine, une particule que l’on retrouve dans le lait.

Voilà, le vin n’est désormais plus végan… Vous savez tout ou presque.

On peut remplacer ces colles traditionnelles par des colles végétales élaborées à base de produits végétaux telles que le petit pois, le blé ou encore la pomme de terre.

Ou bien encore : ne pas coller du tout. Le vin apparaîtrait légèrement trouble, mais sera tout à fait consommable, n’ayez de doute !

Alors vin végan et vin bio, même combat ?

Le cahier des charges de la production de vin bio interdit l’utilisation de produits tels que la gélatine ou l’albumine à base de sang animal. Il autorise en revanche le blanc d’oeuf et la caséine. Un vin labellisé « bio » n’est donc pas nécessairement végan, et vice-versa.

Désormais, des labels tels que Label V, et E.V.E Veganpermettent de repérer les vins végans sur le marché. A ce jour, seuls quelques producteurs viticoles français ont adopté la démarche végane. On peut cependant supposer, au regard de l’engouement suscité par le mouvement végan que les vins végans ont de beaux jours devant eux.

Twil vous propose d'ailleurs une sélection de vins végans ici ! Sur les recommendations de Claire Brachet, auteur du Guide des Vins Végans.

Vous aimerez aussi
Vallée du Rhône
Domaine du Coulet
2016 | Rouge | Côtes-du-Rhône
Stock : plus de 100 bouteilles
  • Vegan Vegan
Champagne
CHAMPAGNE FLEURY
Non millésimé | Effervescent | Champagne
Stock : plus de 100 bouteilles
  • Vegan Vegan
  • 17
    Bettane
  • 17
    Gault & Millault