Un Rasteau pour Noël

Nos suggestions d'accords mets et vin

11 Décembre 2018

On vous emmène dans le Sud de la Vallée du Rhône, à la découverte d’un terroir reconnu mais malheureusement trop méconnu, où les vins ont de la personnalité, de la prestance et, pour tout dire, de l’élégance : à découvrir Rasteau, Cru des Côtes du Rhône.

 

Rasteau est situé dans le département du Vaucluse entre Orange et Vaison-la-Romaine, les producteurs de l’appellation Rasteau produisant deux types de vins : Le Rasteau rouge est produit exclusivement sur la commune de Rasteau, et les vins doux naturels sous l’appellation spécifique Rasteau VDN (Blanc, Rosé, Grenat, Ambré, Tuilé, Rancio).

Principalement issus des cépages Grenache, Syrah et Mourvèdre le Rasteau rouge est un vin intense, charpenté, parfois tannique et surtout très aromatique : des notes de fruits noirs et de violette, parfois de fruits confits le tout relevé par un soupçon d’épices. Le Rasteau VDN Grenat quant à lui présente des arômes de fruits noirs bien mûrs, des épices, des notes de sous–bois et de cacao formant un tout charpenté toujours très velouté.

 

L’accord parfait, l’accord classique ?

A vin intense et charpenté, nous dirons donc plats tout aussi intenses et aromatiques. Traditionnellement, le Rasteau rouge se marie parfaitement bien avec le gibier : sanglier, chevreuil, faisan, perdrix… Des viandes de caractères avec des arômes puissants généralement cuisinées en daube, en civet, en terrine ou tout simplement rôties au four, sublimées par des épices et des aromates : une véritable symphonie aromatique avec le Rasteau rouge, si ample, si souple, si dense, si fruité.

Le vin sublime le plat et vice-versa, c’est un accord parfait.

 

Et si on sortait des sentiers battus ?

Le Rasteau se mariera tout aussi parfaitement avec d’autres plats même si l’accord vous semblera, de prime abord, parfaitement improbable. Si vous voulez sortir des sentiers battus et étonner vos convives avec un Rasteau pendant les repas des fêtes, suivez nos propositions en collaboration avec l’AOC des vins de Rasteau.

 

On met l’accent sur le plat principal. Oui c’est quand même la clé d’un repas réussi. Et on vous propose bœuf ou canard, en fonction de vos envies

 

Le Bœuf Wellington

Boeufwelington

Suggestion originale, n’est-il pas ? Voici un plat qui donne envie de cuisiner avec amour pour la famille, une belle viande rouge enveloppée dans une pâte feuilletée délicatement dorée au four sous laquelle se cache une duxelles de champignons, de châtaignes, de petits lardons et quelques épices…

 Accompagné d’un…Rasteau rouge, exactement ! Pour son caractère fruité (fruits noirs bien mûrs) et épicé, son côté dense et charpenté, la souplesse de ses tanins et sa longueur en bouche qui iront à merveille avec la délicatesse du filet de bœuf. Un vin à servir à température ambiante et sans carafage.

 

Le canard mariné à l’aigre doux et son tartare de mangue au citron vert

 canard-mariné

Toujours plus original pour un repas de Noël, mais quel régal en perspective ! Pour le réveillon, ce sera un magret de canard du Sud-Ouest mariné à l’aigre douce (miel, vin doux, épice) et servi finement tranché avec un tartare de mangue, très frais et fruité relevé par le citron vert.

Ici, un plat avec un soupçon de sucre appelle un Rasteau VDN doré, sans aucun doute : ses arômes d’épices, de cacao et de vanille vont se fondre avec celle, plus puissante, du canard et celles, plus délicates, du tartare. Il devra être servi frais (5-7 °C). 

Si vous en voulez davantage : Macarons de saumon et crème de chèvre citronnée et macarons poire belle Hélène.

Ou le dessert : Marquise chocolat au croustillant de noix & coulis de quetsches au vin doux naturel

 

Vous allez vous régaler ! Et ce sera une belle occasion de faire connaître à vos proches les délices des vins de Rasteau sur des accords mets / vins absolument extraordinaires.

Bonnes fêtes et bonne dégustation, toujours avec modération.