Comment bien conserver son vin

Aménagez des conditions idéales : les règles d'or à respecter

13 Février 2019

Vous commencez à aménager votre cave à vin ? Trouver les bonnes bouteilles n’est pas tout : il est essentiel de prévoir les conditions parfaites pour bien les conserver et leur laisser le temps d’arriver à maturité. Pour cela, suivez notre guide sur la conservation du vin !

 

Aménagez des conditions idéales

 

La bonne température

 

Pour bien conserver son vin, la première étape est d’aménager l’emplacement idéal. Le principal critère est celui de la température, qui doit être régulée, stable et se situer entre 10 et 15 degrés. En-dessous, le bouchon va durcir et perdre son élasticité, laissant entrer de l’air dans la bouteille et transformant le vin… en vinaigre ! Au-dessus, au contraire, le vin vieillira trop vite.

 

Pensez bien que le vin est un produit vivant, qui évolue et vieillit ; s’il n’est pas conservé dans de bonnes conditions, ce vieillissement se fait prématurément, et il perdra tout ce qui faisait son charme. Il n’est même rien de pire qu’une variation des températures, qui abîme irrémédiablement le vin.

 

Dans l’idéal, vous devez donc aménager une pièce à part qui réponse à ces caractéristiques très spécifiques. Cela implique notamment de la doter des sources d’énergie nécessaires pour en réguler la température, l’humidité et la luminosité. Pour cela, souscrivez une offre d’électricité adéquate qui vous permet d’ajuster la température de votre cave sans faire sauter les plombs.

 

Trouvez le bon fournisseur d’électricité

 

Sachez que vous avez l’embarras du choix pour trouver justement cette offre parfaite. Il existe en France de nombreux fournisseurs d’électricité car vous avez la chance de vous trouver dans un marché ouvert à la concurrence. Cela vous donne la liberté de comparer les différents abonnements à l’électricité. Vous trouverez facilement des comparateurs de fournisseurs d’électricité sur internet.

 

Une cave à vin induisant une consommation supplémentaire pour votre logement, n’hésitez pas à chercher un fournisseur d’électricité moins cher pour faire des économies. De nombreuses options s’offrent à vous : opter pour une offre classique bien sûr, mais aussi considérer une offre verte pour réinjecter l’équivalent de cette consommation importante en énergie renouvelable.

 

Respectez les facteurs de conservation

 

Si la température est l’un des critères principaux pour aménager des conditions idéales pour votre vin, il faut aussi respecter d’autres facteurs :

  • Un taux d’humidité stable, entre 65 et 75% d’humidité. Avec un taux plus bas, le bouchon sèche et de l’air peut entrer dans la bouteille ; s’il est trop haut, le bouchon peut pourrir.
  • Pas de luminosité : une lumière directe, qu’elle soit naturelle ou artificielle, accélère le vieillissement du vin et sa couleur va progressivement brunir, un phénomène qui se remarque surtout chez les vins blancs, mais qui s’applique aussi aux vins rouges.
  • Pas de vibrations : on le sait moins, mais le vin est aussi sensible aux vibrations, et c’est même une des règles importantes de la conservation du vin, comme vous pouvez le voir ici. Les vibrations empêchent le vin de se reposer et de vieillir lentement, et trop de stress le rendrait proprement imbuvable.

 

Bien stocker le vin

 

En fait, plusieurs possibilités s’offrent à vous pour éviter un mauvais stockage, même temporaire, et toutes n’impliquent pas nécessairement d’avoir une pièce supplémentaire à disposition ou d’en aménager une, même si cela reste la solution idéale.

 

Vous pouvez également opter pour les possibilités suivantes :

  • Une cave de conservation : elles sont généralement de petite taille avec une contenance de quelques bouteilles (20 maximum). C’est une cave d’appoint pour conserver correctement vos bouteilles, à condition de ne pas les y laisser trop longtemps, car ce n’est pas une cave de vieillissement. Elles disposent d’un réglage de la température. L’avantage, c’est sa taille, elle est relativement petite et s’intégrera bien dans une cuisine ou un salon grâce à son design généralement épuré et discret.
  • Une cave de vieillissement : elles sont généralement assez grandes (la taille d’un gros réfrigérateur) avec une capacité qui peut aller jusqu’à 300 bouteilles. Disposant d’un réglage de la température et de l’humidité et bloquant toute source de lumière, elles sont parfaites pour le vieillissement du vin, les bouteilles peuvent y rester pendant plusieurs années. Il faut de la place pour caser ce « meuble », mais comme les caves de conservation, elles sont généralement assez design et peuvent très bien s’intégrer dans votre salon ou votre cuisine.
  • Enfin, la location de cave : vous pouvez louer un espace de stockage dans une cave généralement naturelle (creusée dans la roche) afin de conserver certains de vos vins (les plus chers, ceux qui doivent vieillir le plus, ceux que vous voulez protéger durant le déménagement…)

 

Si vous avez la chance de pouvoir consacrer une pièce à votre cave à vin, assurez-vous seulement qu’elle soit équipée d’un bon verrou, car on ne sait jamais… Et n’oubliez pas que bien gérer sa cave, c’est aussi savoir ce qu’on a dedans, ce qui peut ou doit être bu et ce qui doit ou peut encore vieillir.