0

Négociants & Courtier, le modèle Bordelais

Les métiers du vin

02 Avril 2019

Dans le paysage viticole Français, Bordeaux fait figure d'exception. Par le prestige et les controverses autour de son vignoble d'une part, mais également du fait de son système de commercialisation, unique en son genre. En effet, du plus petit château aux Grand Cru Classé, ce n'est pas moins de 70% des propriétés qui font appel aux services des quelques 300 négociants de la mystérieuse Place de Bordeaux... Mais que font-ils exactement ces négociants ?

 

Le métier de négociant en vin 

Le métier de négociant n'est pas récent puisqu'il est né vers le XIème siècle. A cette époque, l'Angleterre était un client de choix pour les vins de Bordeaux. En tant qu'excellents dégustateurs et fins connaisseurs des goûts de leurs clients, les négociants avaient pour rôle de sélectionner des vins en vrac, puis d’achever leur élaboration. Ils étaient les garants de la qualité et de la régularité des vins. Les acheteurs avaient ainsi une quasi assurance que le vin qu'ils avaient apprécié serait tout aussi bon l'année d'après, et ce malgré les aléas de production (climat notamment) ! Une promesse inédite qui a permis une très grande fidélité des consommateurs.

L'activité de négociant-éleveur existe encore aujourd'hui, même si certains négociants ont délaissé la partie élevage (dernière étape de production du vin) pour se concentrer sur la commercialisation (vente de vins vinifiés, élevés et mis en bouteille par les Châteaux eux-mêmes, sous leur nom propre). Pour exporter, ce sont 80% des propriétés qui ont recourt aux négociants.

 

Autre métier propre aux vins de Bordeaux : courtier

Tout aussi vieux que celui du négociant, il est un autre métier indispensable au commerce des vins de Bordeaux : celui, moins connu, du courtier.

Si le négociant connaît très bien son client, le courtier quant à lui est un expert du terroir, au plus proche des viticulteurs. Il évalue la qualité de la récolte, négocie les prix puis propose aux négociants les lots qui lui semblent le mieux correspondre aux attentes de chacun. Les courtiers ayant une vision au plus proche du vignoble, ils jouent également un rôle important dans la cotation générale des vins de Bordeaux.

En résumé, ce fonctionnement permet à plus de 3000 châteaux bordelais d'être représentés par un expert de leurs vins : le courtier. Le courtier concilie les attentes des propriétés et les besoins des négociants, qu'eux-mêmes ont établis en suivant les envies de leurs clients. Une chaîne complexe, mais qui garantit la prise en compte des souhaits de chacun !

 

Vous désirez maintenant en découvrir les secrets ? Si vous passez par Bordeaux, n'hésitez pas à aller visiter le Musée du Vin et du Négoce, les subtilités de ce commerce particulier se dévoileront pour vous ! Il faut enfin savoir que les négociants et courtiers jouent un rôle capital au moment des Primeurs de Bordeaux.

 

Par Dalkia Loves Wine (http://dalkialoveswine.com/)