1

Savoir décrypter une étiquette

 

Pas facile de savoir lire entre les lignes quand on veut acheter un vin. Les étiquettes renvoient souvent beaucoup d’informations qui ne nous facilitent pas toujours la tâche. Plus de soucis à se faire, voici un petit récapitulatif des informations présentes ou non sur une étiquette et quelques conseils.

bouteilles etiquettes mysteres 

Choisir un vin à partir de son étiquette

Pourquoi s'intéresser aux étiquettes ?

Sans aucun doute, nous nous intéressons tous aux étiquettes pour décider quelle bouteille acheter. C'est en effet notre seule source d'informations quand nous sommes dans un supermarché et que nous devons faire notre choix. Alors, quels sont les critères à regarder principalement ?

  • La provenance du vin
On distingue en effet les vins avec Indication Géographique Protégée / Appellation d'Origine Controlée (IGP, AOC), et les autres. Quel intérêt ? Ces indications témoigent de l'engagement d'un vigneron sur un cahier des charges pour obtenir cette mention. Cela signifie qu'il respecte un processus qui couvre parfois la culture de la vigne, la récolte, la vinification, et qui peut être drastique... ou pas du tout ! Cela ne vous garantit pas la qualité du vin, mais donne une indication sur la qualité et le soin apporté à sa création. C'est donc un critère d'importance quand on ne dispose que de l'étiquette, et certaines Appellations sont très connues (Pomerol, Saint-Emillion, Champagne...)
 
  • Le statut "Récoltant" du vigneron
Cette mention, matérialisée par le "R" apposé sur la colerette de la marianne, indique que le vigneron travaille à partir de raisin qu'il a lui même cultivé, et qu'il contrôle donc tous les processus de fabrication du vin. Les autres sigles sont "N" pour négociant, ce qui signifie que le raisin a été acheté à un autre viticulteur, et enfin "E" qui signifie que la marque qui commercialise la bouteille a acheté le vin déja réalisé et a pu ne réaliser que la mise en bouteille et la commercialisation.
mariane vin crd
 
On serait donc tenté(es) de se dire que les vins d'appellations et les vins d'artisans vignerons sont préférables. Cela peut être vrai en général, mais ne présente pourtant aucune garantie en terme de goût et de qualité. Il n'est pas rare de trouver d'excellents vins de négoce, réalisés par des vinificateurs de talent qui n'ont pas assez de terres pour cultiver assez de raisins, ou encore d'avoir des vignerons récolants qui ne sont pas les meilleurs pour la vinification.

Quelles autres solutions ? 

Nous avons donc vu que l'étiquette ne peut suffire, car elle ne vous donnera jamais la garantie du goût et de la qualité du produit. En revanche, l'étiquette, tout comme la contre-étiquette, donnent les informations de base propres à la production du vin. On peut donc se tourner vers deux solutions :

  • Les guides de notations

Certains sont devenus très célèbres, et font référence sur le marché. Nous vous conseillons les guides Hachette et Parker, qui vous permettent d'en savoir plus sur les vins et d'avoir les avis de dégustateurs spécialisés. Toutefois, impossible aussi de leur faire une confiance aveugle, car tous les dégustateurs ne sont pas toujours d'accord sur un même vin.

  • Les applications de scan d'étiquette
TWIL est une application française qui a fait son apparition en 2015. Elle vous permet de scanner l'étiquette via une photo, pour retrouver sa fiche technique complète. De même que sur les guides, vous y trouverez des informations de dégustation, température de service, le type de culture (biologique, biodynamie...) mais surtout elle permet d'obtenir des avis et notes de la communauté. Ce type d'application prend encore plus de sens si vous l'utilisez avant d'aller en magasin, et que vous pensez à l'utiliser pour mémoriser vos dégustations. D'autant qu'il est possible d'acheter le vin directement aux vignerons partenaires depuis l'application. Au final, l'idéal c'est encore de faire confiance à votre propre goût, et de mémoriser les vins que vous avez préférés.

S'intéresser aux guides et aux applications permet de commencer à s'intéresser un peu plus au sujet, et à progresser dans la connaissance du vin.

Retrouvez TWIL sur iPhone ou TWIL sur Android.

Tout savoir sur les mentions des étiquettes

Pour aller plus loin, la suite de cet article s'intéresse à toutes les mentions en détail. Lisez-les avec attention si vous voulez devenir incollable !

Les informations obligatoires

La provenance du vin

Il y a deux catégories, les vins sans indication géographique et les vins avec.

Les vins avec IG

Les IGP

Ces vins d'Indication Géographique Protégée, proposent un découpage géographique de la France assez large. On compte plus de 90 IGP (Comtés Rhodaniens, Bouche-du-Rhône..)

L’AOC

Appellation d’Origine Contrôlée, est un garant de la localisation de la production. Pour obtenir une AOC, il faut remplir un cahier des charges très précis, par exemple utiliser le cépage le plus courant dans la région de production (le Pinot Noir et le Chardonnay pour la Bourgogne, le Merlot et le Cabernet Franc pour le Bordelais. etc.). Un vigneron qui a des parcelles sur une zone détenant une AOC (Saint-Émilion, Meursault.) mais qui n’utilise pas les bons raisins sera classé parmi les SIG*.

Les vins Sans Indication Géographiques (SIG*)

La désignation Sans Indication Géographique, regroupe tous les vins « hors-norme ». Les vins de table forment la catégorie la plus libre. En effet, pour cette mention, aucune contrainte n’est à respecter sinon le fait que les raisins viennent de France. Les VDQS, Vins Délimités de Qualité supérieure ainsi que les Vins de Pays rassemblent les vins produits à côté des appellations prestigieuses, mais sont soumis aux mêmes cahiers des charges que les AOC.

Le nom de l’embouteilleur

Cette mention signifie simplement que le vin a été mis en bouteille sous la direction du vigneron ou du négociant. Le siège social est également indiqué. Les formulations sont strictement régies par la loi. Il faut absolument que le nom et l’adresse soient précédés des termes “embouteilleur” ou “mis en bouteille par”. Pour les vins avec Iindication Géographique, le nom peut être remplacé par des termes génériques comme “mis en bouteille à la propriété”, “mis en bouteille au château”.

Le degré d’alcool

Le titre alcoométrique volumique acquis (TAVA) doit absolument figurer sur la bouteille en pourcentage (11%, 14%) et doit être précédé de l’abréviation alc.

La dénomination de vente

Le catégorie de vin doit être nommée (vin, vin mousseux, vin cuit..)

Pour en savoir plus sur les différents types de vin, c’est ici !

Le numéro de lot

Le numéro de lot permet de déterminer un groupe de produit identique. Cela permet, en cas de défaut sur un lot, de pouvoir en informer les consommateurs et les vendeurs.

Les allergènes

La mention « contient des sulfites » est obligatoire si le vin en contient effectivement car certaines personnes y sont allergiques. Si le collage, étape qui permet d’agglomérer les dépôts du vin avant la filtration, a été réalisé à base de lait ou d’œuf, cela doit également être inscrit sur la bouteille.

Pour en savoir plus sur les étapes de vinification, par-ici !

Le message sanitaire

Ce message est destiné à avertir les femmes enceintes sur les effets négatifs de l'alcool sur le développement de l'enfant, et préconise la non-consommation d’alcool. Il doit être placé à côté du pourcentage d’alcool.

etiquette message sanitaire

Le volume

Cela peut paraître anecdotique, mais certaines bouteilles de vin ne font pas 75 cl. Le vin Jaune par exemple, vin du Jura, est contenu dans une bouteille de 62 cl. Il est donc important de le préciser pour que le consommateur sache exactement ce qu’il achète. Retrouvez tous les noms des différentes tailles de bouteilles.

La teneur en sucre

Elle n’est obligatoire que pour les vins mousseux et elle est référencée par les termes brut nature, dosage zéro, brut, extra-sec, sec et doux.

Les informations facultatives

C'est avec ces "informations facultatives" que le vigneron peut laisser libre cours à son imagination ! Certains n'hésitent pas à afficher un véritable parti pris, d'autres préfèrent rester plus traditionnels. Mais c'est bien connu, "l'étiquette ne fait pas le vin"...

etiquettes fun

Le logo

Il peut s’agir de la photo du domaine, ou bien d’une version plus graphique de celui-ci. Mais cela peut également être une simple image. Il n’y a aucune réglementation quant à l’image utilisée.

Le nom du domaine / château / marque / cru

Ces informations, utiles pour l’acheteur, ne sont pas obligatoires. En effet, rien n’oblige dans la loi de notifier le lieu de production. Mais lorsqu’elle est disponible, il peut être intéressant de s’y attarder, car elle renseigne sur l’origine exacte des raisins, et peut donc nous donner une indication supplémentaire sur le type de vin.

Le millésime

Un vin n’est pas obligatoirement réalisé à partir de raisins de la même année. Mais lorsque c’est le cas, la réglementation est très précise : pour qu’un vin soit millésimé, il faut qu’au moins 80 % du moût soit de l’année du millésime. En Champagne, c’est 100 % des raisins qui doivent être de la même année. Exception faite tout de même pour les vins de glace, qui peuvent être millésimés de l’année d’avant leur récolte, puisqu’elle peut se dérouler en janvier.

Les récompenses

Un vin peut avoir gagné des concours, et il est possible de les mentionner sur la bouteille. C’est ainsi que l’on peut voir “médaille d’argent” ou “médaille d’or” sur certains vins.

Le type de vin

On peut préciser sur la bouteille si le vin est sec, ou bien moelleux. Pour les pétillants, les indications de teneur en sucre sont obligatoires (brut, demi-brut, doux …)

La description

Il peut y avoir au dos de la bouteille (la contre-étiquette) une petite description des vins, qui peut être utile en proposant des accords possibles avec ce vin. Mais attention, les descriptions ne sont absolument pas vérifiées. Les vignerons peuvent écrire ce qu’ils veulent sur leur vin.

 

Pour aller plus loin, retrouvez tous notre sommaire "Choisir un vin".

 

Envie de briller en société autour d'un verre à pied ?

Téléchargez notre Livre Blanc, un recueil de conseils, astuces, infographies et interviews, collectés pendant 2 ans auprès de nos producteurs partenaires et professionnels du monde du vin.

> Obtenir le Livre Blanc de TWIL < 

livre blanc twil