1

Les millésimes

Choisir un vin, on le sait, c’est souvent compliqué. Il faut la bonne région, le bon accord mets et vins, mais, en plus, il faut faire attention aux millésimes, sachant que d‘un millésime à l’autre, on peut se retrouver face à deux vins très différents. En cause : le climat, le sol, les caprices de la météo (pluie, sécheresse, froid, grêle…) et, en un mot, le terroir. Alors, pour se faciliter la tâche, Twil vous propose un petit récapitulatif des meilleurs (et des pires) par régions françaises à partir de 1980. Alors bouclez votre ceinture, nous partons pour un petit voyage dans le temps :

lesmillésimes

Les millésimes de Bordeaux

  • Millésimes exceptionnels : 1990, 2009
  • Millésimes excellents : 1988, 1989, 2001, 2010
  • Très bons millésimes : 1986, 1995, 1996, 2005, 2007, 2011
  • Millésimes difficiles : 1984, 1987, 1991, 1992, 1993

Et si vous aimez les vins de Bordeaux, découvrez les Primeurs : un super plan pour acheter ses bouteilles de vin de Bordeaux pas cher (mais il faut être patient).

Les millésimes de la Bourgogne

  • Millésimes exceptionnels : 1990, 2005
  • Millésimes excellents : 1985, 1989, 1996, 1999, 2001, 2002, 2006, 2009
  • Très bons millésimes : 1983, 1992, 1998, 2000, 2003, 2004, 2010, 2012
  • Millésimes difficiles : 1980, 1987

Pour ceux qui auraient du mal à s'y retrouver dans la myriade des appellations bourguignonnes, (on vous comprend), découvrez tous les secrets des appellations bourguignonnes et leurs terroirs.  

Les millésimes de la Vallée du Rhône

  • Millésimes exceptionnels : 2000, 2005
  • Millésimes excellents : 2001, 2003, 2004, 2006, 2009, 2011
  • Très bons millésimes : 1985, 1988,1990, 1998, 2007, 2008, 2010, 2012, 2013
  • Millésimes difficiles : 1984, 1991

Les millésimes de la Vallée de la Loire

  • Millésimes exceptionnels : 1989, 2005
  • Millésimes excellents : 1985, 1988, 1997, 1999, 2004, 2010
  • Très bons millésimes : 1981, 1986, 1992, 1993, 1994, 2003, 2006, 2007, 2008, 2009, 2011, 2012
  • Millésime difficile : 1984

 

La suite du meilleur (et du pire) des millésimes de France >>