Domaine Méo-Camuzet

0 0€ - 0€

Depuis plus de quatre siècles la famille Méo se consacre à la culture de la vigne et à la vinification. Le village bourguignon de Selongey, au nord de la Côte d'Or, en est le berceau. Même si aujourd'hui hélas, la vigne y a disparu, une salle de pressurage datant de l'an 50 atteste de la présence de vignerons gallo-romains. A partir du milieu du 19ème siècle, les enfants MEO choisissent la voie des études. Ainsi l'arrière-grand-père de Jean-Nicolas fut instituteur, son grand père ingénieur des ponts et chaussées et son père Jean MEO, polytechnicien et ingénieur du corps des mines. Jean sera plus tard élu membre du Parlement Européen et siégera au Conseil de Paris. C'est par la mère de Jean Méo, Marcelle Lamarche-Confuron, issue d'une ancienne famille vigneronne de Vosne (avec déjà une petite activité de négoce) que les Méo vont s'implanter à Vosne-Romanée. La grand-mère de Jean Méo est la cousine germaine d'Etienne CAMUZET, personnage haut en couleurs. Viticulteur à Vosne-Romanée, Etienne CAMUZET (1867-1946) est maire du village et de plus, député de la Côte d'Or de 1902 à 1932. En 1920, il a l'occasion d'acheter le château du Clos de Vougeot avec des vignes, mais il n'y habite pas, préférant y loger ses métayers (avec ses activités politiques, il n'a en effet plus le temps d'exploiter lui-même ses vignes). Il le revendra en novembre 1944 : le château a en effet souffert de la guerre. Il avait (déjà !) compris l'intérêt pour la Bourgogne d'avoir un temple du vin pour aider à sa promotion. Etienne Camuzet a donc choisi alors de le transmettre à la Confrérie des Chevaliers du Tastevin. Quant aux vignes, ce sont les 20 ha supérieurs du Clos qui sont à vendre ... Etienne Camuzet sollicite ses collègues vignerons de Vosne-Romanée pour les acquérir. Lui même en conservera 3ha, au pied du château. A la mort d'Etienne Camuzet (1946), Maria Noirot, sa fille, hérite du domaine de son père et garde les métayers. Mais elle n'a pas d'enfants et à sa mort en 1959, elle lègue le domaine à son neveu Jean Méo, qui à l'époque avait déjà quitté Vosne Romanée et était depuis 1958 au cabinet du Général de Gaulle. Ayant régulièrement côtoyé son oncle Etienne qui lui avait fait partager le culte de la vigne en lui inculquant le respect et l'amour du vin, dernier des Méo, il ne pouvait arrêter la saga viticole de la famille. Il décide dès lors de prendre le domaine en main, avec l'aide précieuse de son père Gaston dans un premier temps, puis de sa mère. Jean Méo peut alors rester avec le General de Gaulle et mener une carrière parisienne qui le conduira à diriger successivement de grandes entreprises : ELF, France Soir, L'agence Havas, l'Institut Français du Pétrole ... Il est également élu à l'Assemblée Européenne et siégea au conseil de Paris. Pendant toute cette période, il s'appuie sur quatre métayers, dont le grand vigneron Henri Jayer. Celui-ci fut un des premiers à vinifier en recourant systématiquement à la maîtrise des températures, mettant en avant la fraîcheur et le fruit, et agrémentant ainsi le nez et la texture du vin. Jean Méo gérera le domaine de 1959 à 1984, date à partir de laquelle il fait appel à la nouvelle génération. En 1981, le Domaine Camuzet devint Méo-Camuzet et les premiers vins mis en bouteilles sous ce nom sont ceux du millésime 1983.

Les cuvées de Domaine Méo-Camuzet ne sont actuellement pas disponibles sur Twil
Les suggestions de l'équipe Twil en région Bourgogne
  • Bourgogne

    Maison Louis Jadot

    2015 - Blanc - Bourgogne

    • Plaisir Plaisir
  • -21%
    Bourgogne

    Domaine Philippe Cordonnier

    2015 - Rouge - Bourgogne

    • Coup de cœur Coup de cœur
  • Bourgogne

    Domaine de Bellene

    2013 - Blanc - Savigny ou Savigny-lès-Beaune

    • Classique Classique
    • 17
      Robinson
    • 15
      RVF
On vous tient au courant !

Pour connaître les nouveaux producteurs qui rejoignent Twil et profiter des ventes privées du jeudi, inscrivez-vous à la newsletter Twil !