1
Bordeaux

Château Léoville Las Cases

4
(10 avis clients)
Le domaine Léoville Las Cases est issu d’une des plus anciennes lignées de propriétaires médocains, autour du village de Saint-Julien-Beychevelle. Tout comme ses cousins Château Léoville Barton et Château Léoville Poyferré, le domaine est classé Second Cru dans la classification officielle des vins de Bordeaux de 1855. Planté à majorité de Cabernet Sauvignon et conduit en agriculture raisonnée, le domaine produit des vins dont la renommée est internationale. En savoir plus.
Recommandé par
Parker Wine Advocate - Bettane et Desseauve - Jancis Robinson
12
12

Le Producteur

Histoire du domaine


A l’origine, c’est une des plus anciennes et fortunées familles de la noblesse bordelaise qui possède le domaine. A l’origine, les de propriétés productrices de vin dans le Médoc se comptaient sur le doigt d’une main, Château Margaux et La Tour de Saint-Lambert (aujourd’hui renommé Château Latour) étant les plus connues. En 1638, maître Jean de Moytié, un parlementaire bordelais fait l’acquisition d’un domaine qu’il nomme Mont Moytié.
Dès lors, le château restera la propriété dans la famille. Le premier changement survient en 1740 quand, suite à un mariage, Alexandre de Gasq, seigneur de Lionville (ou Léoville), reprend les rênes du domaine. Le domaine de Mont-Moytié devient alors domaine Léoville.
Suite à la Révolution Française, la famille se voit forcée de diviser et vendre une grande partie de la propriété. Jusqu’en 1850, elle sera progressivement divisée en trois châteaux : Léoville Barton, Léoville Poyferré et Léoville Las Cases. Ce dernier récupère de loin la plus grande partie du domaine d’origine : trois cinquièmes de la superficie totale reviennent aux nouveaux heureux propriétaires : la famille Las Cases.
Le Graal arrive quelques années après. En 1855, un classement des meilleurs vins de Bordeaux est expressément demandé par Napoléon III à l’occasion de l’Exposition Universelle la même année. Les trois domaines Léoville sont classés second cru (aucun Saint-Julien n’est classé Premier Cru, titre réservé alors à trois illustres châteaux du Médoc et un des Graves). Bien que parfois critiquée aujourd’hui, cette distinction historique a renforcé le prestige du domaine en France et à l’étranger.

De la vigne au chai


D’année en année, la propriété a bien évolué. Aujourd’hui et depuis 1900, le domaine appartient à la famille Delon, également propriétaires de trois autres domaines dans le bordelais dont le château Nénin à Pomerol. Au total, le château possède 97 hectares de vignes, plantées uniquement de rouge. Comme dans la plupart des domaines de la Rive Gauche de Bordeaux, l’encépagement est constitué de Cabernet Sauvignon (66%), mais aussi de Merlot (24%), de Cabernet Franc (9%) et d’un tout petit peu de Petit Verdot (1%). Contrairement à certains domaines de l’AOC Saint-Julien, le domaine a choisi de ne pas produire du vin blanc. On le distingue facilement dans le paysage en raison du Clos renfermant ses vignes, conduites depuis plusieurs décennies en agriculture raisonnée. Si ses vignes sont donc séparées nettement du reste du vignoble, le chai de vinification, lui, rappelle les racines du domaine. Le château partage en effet le bâtiment avec son illustre cousin, Léoville-Poyferré.

Les vins du château


Chaque année, c’est environ 400 000 bouteilles qui sortent des chais du Château. Celui-ci produit exclusivement deux vins : la cuvée Grand Vin de Léoville, et un second vin : Le Petit Lion du Marquis de Las Cases (anciennement Clos du Marquis). Le premier est essentiellement constitué de Cabernet Sauvignon, noble cépage au très grand potentiel de garde, et présente une structure tannique ainsi qu’un fruité incomparable. Tandis que le second fait la part belle au Merlot, est plus souple et fruité, et appelle à être bu plus jeune. Les vins de Saint-Julien se marient à la perfection avec un agneau de Pauillac cuit au four, accompagné de légumes du soleil (aubergines, tomates) confits. Des légères notes de café et chocolat étant discrètement décelables à la dégustation, un dessert jouant sur ces mêmes arômes les soulignera donc avec délice.
10 vins disponibles
entre 47.9 € et 265.8 €
354 scans de ses vins
sur l'application Twil
Trouvez votre vin idéal
De à
Valider