Description application TWIL   Application TWIL App Store   Application TWIL Google Play  

Château Belingard

8 twils
no
9 6.9€ - 19.5€
photo

L'Histoire de Château Bélingard Il semble bien que le nom de "Bélingard" vienne de la langue celte et de la tradition orale ; "beleen garten" dont la traduction serait "le jardin du dieu Beleen ou Belin", dieu du soleil et de la guerre. Cette idée est confortée par la présence sur ce promontoire — d’où la vue sur l’horizon est magique et ne laisse aucun visiteur indifférent — d’un rocher taillé, il y a environ 3000 ans, en forme d’autel de sacrifice. Certes les druides procédaient à des sacrifices, mais l’histoire serait trop longue à raconter. Ici, à Château Bélingard, si vous en avez le temps, on vous contera des légendes parlant de gui, de chênes, de lambrusques et de tonneaux, de vins et de plaisirs partagés. De nos jours, ce ne sont plus les jeunes vierges ou les valeureux soldats qui sont immolés au dieu celte Beleen ou Belin, mais plutôt la passion des vins qui anime son propriétaire, Laurent de Bosredon. Et même si, avec enthousiasme, ce dernier n’hésite pas à vous parler de celtes, de Guerre de Cent Ans et de Plantagenet en Aquitaine, il vous parlera avec encore plus de lyrisme et de chaleur de son terroir, des cépages, des vendanges et des vinifications. Lorsque Laurent de Bosredon est revenu au Domaine en 1980, faisant le choix de quitter ses fonctions à Paris, et qu’il prit la succession de son père, Pierre de Bosredon, il s‘est attelé à ce terroir argilo-calcaire afin de lui redonner son lustre d’antan. Dans l’édition de 1903 du Féret de "Bergerac et ses vins" Château Bélingard est déjà mentionné en bonne place, avec 100 tonneaux de vin rouge et 50 de blanc ! Dans l’édition de 1994, Château Bélingard est toujours là, à la première place du plus important village viticole des célèbres appellations de Monbazillac et Bergerac.