1
Bourgogne

Domaine Parigot

4.3
(7 avis clients)
Le domaine Parigot exploite des parcelles situées sur des appellations prestigieuses de Bourgogne. Bourgogne Hautes Côtes de Beaune, Savigny-lès-Beaune, Beaune, Volnay, Pommard et Meursault... Autant de lieux mettant en valeur les cépages phares de Bourgogne : le pinot noir et le chardonnay. Aujourd'hui, c'est Alexandre Parigot qui a pris la suite et il compte bien faire perdurer ce que lui a appris ses parents : l'excellence. En savoir plus
Recommandé par
RVF avant 2020 - Le Guide Hachette - Gault & Millau
24
13 résultat(s)
Couleur
  1. (3)
  2. (10)
Prix (€)
0
50
100 et +
De à
Avis clients
  1. (4)
  2. (4)
Millésime
  1. (5)
  2. (3)
  3. (2)
  4. Voir plus
Culture
  1. (2)
Appellation
  1. (1)
  2. (3)
  3. (1)
  4. Voir plus
Voir plus de filtres
Bourgogne :
Les rouges les mieux notés
Bourgogne :
Les blancs les mieux notés
24

Le Producteur

Histoire


Le Domaine Parigot a une histoire plutôt singulière. Dans les années 1950, un vigneron du nom de Georges Parigot exploita une petite surface de vigne. Il arriva à acquérir un tracteur-enjambeur, ce qui était très rare durant cette période, pour ainsi faciliter son travail. Avec une efficacité accrue, il parvint très vite à étendre la superficie du domaine.

En 1959, il acheta sa première parcelle à Pommard et commença à vinifier ses propres vins. Il réalisa également les premières ventes de ses bouteilles et développa par conséquent la commercialisation. En 1968, son fils Régis le rejoint dans l'aventure vinicole et ensemble, ils acquièrent une autre parcelle située à Pommard dans le lieu-dit « Les Vignots ».

Les achats se succèdent 10 ans après avec de nouvelles parcelles : Pommard « Les Charmots », Meursault « Les Vireuils » (1979), Beau 1er Cru « Les Grèves » (1982). Avec cette expansion s'accompagne le déménagement du chai à l'entrée du village de Meloisey, dans le cœur des Hautes-Côtes-de-Beaune. Ils en profitent pour installer une cuverie moderne pour la production de vin, en accord avec leurs objectifs.

En 1990, les vins de la région sont de plus en plus représentés sur les étagères des marchands, notamment étrangers. Plusieurs exportateurs tapent à la porte du Domaine Parigot dans l'espoir de vendre ses vins hors des frontières. De par ces nouveaux marchés, le père et le fils font l'acquisition de nouvelles parcelles : Pommard « Les Epenots » (1994), Chassagne-Montrachet 1er Cru « Clos-Saint-Jean » (1996) et Pommard 1er Cru « Clos de la Chaniere » (1999).

La troisième génération


En 2004, la troisième génération arrive avec Alexandre, le fils de Régis. Avec la même passion que ses prédécesseurs, il cultive la vigne avec pour seul objectif de pousser la qualité encore un peu plus loin à chaque millésime. Alexandre dira d'ailleurs que l'honnêteté, la rigueur et la passion lui ont été transmis par ses parents.

C'est avec cette vision qu'il apporte sa touche sur le domaine d'une taille de 18 hectares aujourd'hui, après l'achat en 2005 de deux nouvelles parcelles de Meursault et de Pommard. Le domaine s'est alors façonné une forte réputation sur les appellations suivantes : Pommard, Meursault, Volnay, Chassagne-Montrachet, Savigny-les-Beaune et Nuits-Saint-Georges. Alexandre fait progresser les vins chaque année en révélant le potentiel du chardonnay (3 hectares) et du pinot noir (15 hectares) à travers ses cuvées.

Celles-ci partiront dans le monde entier pour être dégustées, c'est ainsi que 120 000 bouteilles sont vendues aux cavistes, restaurants et importateurs étrangers. Dans ces bouteilles se trouvent une histoire mais aussi un travail laborieux dans les vignes tout le long de l'année. Ces dernières, conduite en viticulture raisonnée, sont bichonnées avec grand soin par Alexandre Parigot.
13 vins disponibles
entre 21 € et 69.8 €
81 scans de ses vins
sur l'application Twil
Trouvez votre vin idéal
De à
Valider