1
Bordeaux

Château Marojallia

4.6
(4 avis clients)
« Marojallia », qui est le nom latin de Margaux au temps d’Ausone (philosophe romain), est le premier « vin de garage » de Margaux, commune girondine. « Vin de garage » car la première vinification a bien été faite dans le garage du propriétaire ! Dès premières dégustations, « Marojallia » est encensé par la critique « Du jamais vu depuis 1945 ». Retour sur un parcours difficile pour hisser ce vin parmi les plus grands vins de Bordeaux. En savoir plus
Recommandé par
Jancis Robinson - Wine Spectator - Jean-Marc Quarin
24
2 résultat(s)
Livraison gratuite (2)
Prix (€)
0
50
100 et +
De à
Avis clients
  1. (1)
  2. (2)
  3. (2)
Notes de guides
  1. (2)
  2. (2)
  3. (2)
  4. Voir plus
Millésime
  1. (1)
  2. (1)
Culture
  1. (2)
Voir plus de filtres
Bordeaux :
Les rouges les mieux notés
Bordeaux :
Les blancs les mieux notés
24

Le Producteur

Un héritage très convoité…


Roger Rex a hérité de ses parents six hectares d’un terroir d’exception. Lorsqu’à 74 ans, Roger Rex perd sa mobilité, ses voisins prestigieux rêvent de racheter son vignoble. Pour Roger Rex, aucun d’entre eux n’aime suffisamment cette terre pour accepter leurs propositions. Philippe Porcheron, qui a eu l’occasion d’épauler Roger Rex lors de sa récolte de 1998, est aussi passionné que ce dernier. Il présente à Roger Rex un projet ambitieux et fou : produire « le meilleur vin que Margaux n’ait jamais connu ». Roger Rex accepte et se lance dans ce challenge avec Philippe Porcheron qui exploite déjà d’autres domaines prestigieux. Les deux hommes sont aidés dans leur pari fou par Jean-Luc et Muriel Thunevin. L’équipe constituée est une équipe de perfectionnistes : dans les vignes, tout ce qui n’est pas parfait est éliminé ! Les raisins de chaque parcelle ont une peau épaisse d’un noir sombre et sont gorgés de sucre permettant, en 1999, d’obtenir la première cuvée, très restreinte : « vin de garage ». 1999 est aussi l’année où Philippe Porcheron rachète les vignes de Roger Rex. Bernard Ginestet, ami de Philippe Porcheron, lui propose d’abriter son cru dans son immense propriété, à l’entrée du village de Margaux. En 2001, Philippe Porcheron achète la demeure et la baptise Château Marojallia. Les notes qui sont attribuées à Marojallia lors de la première récolte du Château le hissent parmi les plus grands vins de Bordeaux. Le projet initial n’était donc pas si fou !

Sols, vinification et élevage de « Marojallia »


Ce vin est produit sous l’AOC Margaux. Ce sont 5,8 hectares de vignes qui permettent sa production. Les vignes, vieilles en moyenne de 60 ans, sont implantées sur des graves profondes et des limons sableux. Les vendanges sont exclusivement manuelles. Le « Marojallia » est issu d’un assemblage de Cabernet Sauvignon (70%) et de Merlot (30%). La vinification se déroule en cuves en inox thermorégulées avec une macération pré-fermentaire à froid. L’élevage se fait uniquement en barriques neuves de chêne français pendant quatorze mois. Le domaine produit environ huit mille bouteilles par an

« Château Marojallia – AOC Margaux » Cru d’Exception


- « Château Marojallia – Margaux » est le premier vin de cette appellation des Domaines Philippe Bercheron.
Avec sa robe d’un pourpre profond, il exhale au nez un superbe bouquet de fruits noirs. En bouche, ce vin à la texture veloutée vous révèle la richesse et la finesse de ses tannins d’une infinie souplesse. La finale est longue, interminable…

- Le « Château Marojallia », à l’équilibre parfait, se sert idéalement à une température comprise entre 16 et 18°C avec une pièce de bœuf ou du gibier.
2 vins disponibles
entre 46 € et 48.92 €
17 scans de ses vins
sur l'application Twil
Trouvez votre vin idéal
De à
Valider