1

Robert Parker, l'avocat du vin

Dans le monde du vin, il y a les vulgarisateurs, ceux qui expliquent, qui proposent voire parfois qui conseillent et il y a les autres : les influenceurs. Ils s’appellent Jancis Robinson, James Suckling, Michel Bettane et Thierry Desseauve, Henri Gault et Christian Milliau…Et parmi eux, un certain Robert Parker. Sans doute un des premiers et certainement le plus célèbre expert, auteur du guide éponyme dont les notes 100/100 ont fait basculer le destin de certains domaines. Mais qui est Mister Parker ?

 

Robert parker

Robert Parker, l’avocat du vin

Robert Parker, c’est LE critique le plus connu dans le monde du vin. Cet avocat américain découvre le vin de manière totalement fortuite. C’est à l’âge de 21 ans, lors d’un voyage en Alsace, qu’il se retrouve contraint de commander du vin rouge de table, le coca était trop cher. C’est pour lui une révélation ! Il continue dès que l’occasion se présente à goûter différents types de vin et reviendra très régulièrement en France pour en parcourir le vignoble et devient peu à peu connu dans le milieu de l’œnologie ce qui va le pousser, en 1984 à abandonner sa carrière d’avocat pour se consacrer uniquement au vin.

Parallèlement à cette initiation, Parker commence à publier une lettre d’information qu’il appellera The Baltimore Washington Wine Advocate contenant ses comptes-rendus de dégustation, ses impressions…C’est en 1979 qu’il en changera le nom. Ce sera « The Wine Advocate ».

Mais ce qui le fit définitivement connaître du grand public, c’est sa critique du millésime 1982 en Primeurs qu’il trouve « superbe », en opposition totale avec les critiques de ses collègues dégustateurs. La postérité lui donnera raison, puisque cette année est désormais mythique, un millésime exceptionnel pour la région bordelaise.

La méthode Parker >>