1

Vins Corbières

L’AOC Corbières fait partie de la région Languedoc-Roussillon, et est depuis une dizaine d’années en pleine transformation. Une majorité de cépages rouges gourmands, quelques blancs frais, des rosés fruités, le tout sous un soleil chaud donnant beaucoup de sucres aux raisins : combo parfait pour des vins qui promettent de magnifiques découvertes ! Voir plus sur Corbières
L'appellation Corbières

L'histoire mouvementée du terroir escarpé de Corbières


Les premières traces de viticulture dans la région Languedoc-Roussillon datent du IIe siècle av J-C. La production de vin s’installa durablement sous l’occupation romaine. Le vin produit dans la région de Narbonne était tellement bon qu’il faisait de l’ombre aux producteurs romains. Pour assurer la paix dans l’Empire, l’Empereur limita donc la production des vins du Languedoc pour satisfaire les producteurs « italiens ». La fin de l’Empire Romain vit défiler les envahisseurs et les barbares en tout genre, et ne permit plus la culture du raisin avant le XVIIIe siècle, sauf exception du temps de Charlemagne. L’avancée du Prince Noir dans la région, pendant la Guerre de Cent Ans, provoqua même l’arrachage des vignes.

Ce ne fut qu’à l’arrivée du Canal du Midi en 1681, que les vignerons du Languedoc purent connaitre une certaine tranquillité.

Pourtant, ce n’est qu’en 1985 que l’appellation Corbières fut enfin reconnue en tant qu’AOC à part entière, après que les vignerons de la région ne se soient rassemblés dès le début du XXe siècle, pour réhabiliter leurs terres et leurs caves, très abîmées par oïdium et phylloxera au cours du XIXe siècle.

L’appellation Corbières est la plus grande appellation du Languedoc. Elle s’étend des remparts de la ville de Carcassonne au nord, et descend jusqu’aux Pyrénées, s’arrêtant au pied de la Montagne Noire. Dans les terres, elle va jusqu’aux étangs de Narbonne et de Leucate. C’est également la première AOC du Languedoc en volumes, avec une production moyenne de 400 000 hectolitres par an, sur une surface de 10 600 hectares. Les 1210 producteurs sont regroupés en 23 caves coopératives, et il reste en plus de ces coopératives, 210 caves particulières.

On trouve une multitude de cépages en Corbières


Les sols de l’AOC Corbières sont un mélange de nombreuses variétés différentes. Cela s’explique par la proximité directe des Pyrénées : les différentes couches du sol et du sous-sols ont été formées par l’orogénèse alpine, qui a créé les Pyrénées. Les sols sont donc un mélange de calcaire, grès, marne et schiste, et le relief est particulièrement accidenté. Certaines vignes sont même plantées à plus de 400 m d’altitude !

Le climat de type méditerranéen est particulièrement chaud et sec dans l’AOC, ce qui a toujours permis aux viticulteurs de limiter les traitements et l’utilisation de pesticides. Aujourd’hui, levignoble du Languedoc est le premier vignoble Bio de France, avec 1245 hectares cultivés en bio et 407 hectares en conversion (chiffres de 2017). Les trois couleurs de vins peuvent obtenir l’AOC Corbières, mais des règles de proportions strictes de cépages principaux et secondaires doivent être respectées pour chaque couleur :

Pour les rouges, les cépages principaux sont le Carignan, le Grenache noir, la Syrah et le Mourvèdre. Au moins 2 de ces cépages doivent constituer a minima 50 % de l’assemblage final. Ils peuvent être complétés par le Cinsault, le Grenache gris, le Picpoul noir et le Terret noir, qui ne peuvent pas non plus dépasser les 50 % de la composition de l’assemblage.

Pour le blancs, les cépages principaux devant être présents à hauteur d’au moins 90 % sont le Grenache blanc, le Bourboulenc, le Macabeu, la Marsanne, la Roussane et le Vermentino. Les cépages complémentaires sont la Clairette, le Muscat blanc à petits grains, le Picpoul blanc et le Terret blanc. Ces assemblages complexes font des Corbières des vins diversifiés, complexes et laissant aux producteurs le pouvoir de choisir les vins qu’ils peuvent et souhaitent réaliser en fonction de leurs propres terroirs, et du type de vinification souhaitée, laissée libre par le cahier des charges de l’AOC.

Pour les rosés, les cépages principaux sont le Carignan, le Cinsault, le Grenache noir, le Mourvèdre, le Picpoul et la Syrah. Il y a énormément de cépages complémentaires, dont le Vermentino, le Muscat Blanc à petits grains, la Roussane ou encore le Macabeu. Tout vin de l’AOC Corbières doit être un assemblage, et ce d’au moins 25 % des cépages principaux, en limitant le Cinsault à 75 % de l’assemblage.

Comment déguster un Corbières ?

Corbières rouges

Les rouges sont marqués par le Carignan, qui donne leur typicité aux vins de l’AOC. Ce sont des vins de caractère, tanniques, et solides, à la robe pourpre, aux reflets violines, mais dans l’ensemble assez sombre. Lorsqu’ils sont assemblés avec de la Syrah, les vins sont plus corsés, épicés, avec des arômes de violette, des notes poivrées ou fumées. De son côté, le Grenache apporte de la finesse et de la souplesse. Les arômes dominants en bouche sont le plus souvent de fruits compotés, d’épices, de garrigue. Les cuvées sont à boire entre 2 et 5 ans, mais peuvent être conservés une dizaine d’années pour les plus beaux millésimes.

Corbières blancs

Les vins blancs de l’AOC Corbières sont élaborés pour leur fraîcheur : ils sont principalement développés sur des arômes d’agrumes, comme le citron et le pamplemousse, et de fleurs blanches. Ce sont des vins très élégants, à la robe jaune pâle, aux reflets verts. La chaleur des lieux confère à ces vins de la finesse, une acidité limitée et des arômes de fruits exotiques avec un corps onctueux et gras. Ce sont des vins à boire dans leur jeunesse, tout comme les vins rosés.

Corbières rosés

Les rosés sont élaborés à partir des cépages des vins rouges, soit en pressurage direct (on presse le vin au moment de la vendange et vinifie le jus obtenu, souvent de robe très claire) ou de saignée (on laisse macérer les raisins foulés quelques jours avant de prélever une partie du jus, et on vinifie ce jus en cuves, ces vins sont plus proches des rouges, bien que moins tanniques). Ce sont donc soit des rosés très frais (pressurage), soit des rosés très complexes (saignée) et proches des vins rouges en terme d’arômes. Le nez est avant tout porté sur le fruit, la bouche est quant à elle fine, souple.

Que manger pour accompagner un Corbières ?


Les rouges accompagnent très bien les grillades, fricassées de champignon et fromages comme le livarot, typique de la région. Pour les blancs, privilégiez les plats à base de poissons ou fruits de mer, comme les moules farcies ou le calamar grillé. Les rosés seront les parfaits compagnons de vos apéros, anchois, charcuteries, fromages... laissez parler vos envies !

Corbières, une multitude de domaines à découvrir

Calmel & Joseph

L’un était restaurateur, l’autre œnologue. Depuis 1995, Laurent Calmel et Jérôme Joseph sont à la tête de leur propre exploitation, avec pour ambition de donner au terroir du Languedoc les lettres de noblesse qu’il mérite et qu’il n’a que trop peu reçu !

Château Champ des Sœurs

Situé à Fitou, Laurent et Marie Meynardier cultivent 15 hectares de vignes en agriculture raisonnée depuis 1999. Rouges, blancs et rosés sont produits en 7 cuvées sur cette exploitation qui respecte son terroir et le laisse s’exprimer.

Les appellations de Languedoc-Roussillon

Banyuls

Banyuls Grand Cru

Blanquette méthode ancestrale

Blanquette-de-Limoux

Cabardès

Clairette-du-Languedoc

Collioure

Corbières

Corbières-Boutenac

Coteaux-du-Languedoc Cabrières

Coteaux-du-Languedoc Grès-de-Montpellier

Coteaux-du-Languedoc La Clape

Coteaux-du-Languedoc La Méjanelle

Coteaux-du-Languedoc Montpeyroux

Coteaux-du-Languedoc Pézenas

Coteaux-du-Languedoc Saint-Drézéry

Côtes-du-Roussillon

Côtes-du-Roussillon Les Aspres

Côtes-du-Roussillon-Villages

Côtes-du-Roussillon-Villages Latour-de-France

Côtes-du-Roussillon-Villages Lesquerde

Côtes-du-Roussillon-Villages Tautavel

Crémant-de-Limoux

Faugères

Fitou

Frontignan

La Clape

Languedoc

Limoux

Malepère

Maury

Minervois

Minervois-La Livinière

Mousseux Demi sec

Muscat-de-Frontignan

Muscat-de-Mireval

Muscat-de-Rivesaltes

Muscat-de-Saint-Jean-de-Minervois

Pézenas

Pic Saint-Loup

Picpoul-de-Pinet

Rivesaltes

Sable-de-camargue

Saint-Chinian

Saint-Chinian Berlou

Saint-Chinian Roquebrun

Terrasses-du-Larzac

Vin de France - Sans origine géographique

Vin de France - Sans origine géographique

Vin de Pays d'Hauterive

Vin de Pays d'Oc

Vin de Pays de Cassan

Vin de Pays de Caux

Vin de Pays de Cucugnan

Vin de Pays de l'Aude

Vin de Pays de l'Hérault

Vin de Pays de la Cité de Carcassonne

Vin de Pays de la Côte Vermeille

Vin de Pays de la Haute Vallée de l'Aude

Vin de Pays de la Haute Vallée de l'Orb

Vin de Pays de la Vallée du Paradis

Vin de Pays de la Vaunage

Vin de Pays de la Vicomté d'Aumelas

Vin de Pays de Saint-Guilhem le Désert

Vin de Pays des Collines de la Moure

Vin de Pays des Coteaux de Murviel

Vin de Pays des Coteaux de Narbonne

Vin de Pays des Coteaux du Pont du Gard

Vin de Pays des Coteaux du Salagou

Vin de Pays des Côtes Catalanes

Vin de Pays des Côtes de Prouilhe

Vin de Pays des Côtes de Thongue

Vin de Pays des Côtes du Brian

Vin de Pays des Pyrénées-Orientales

Vin de Pays du Gard

Vin de Pays du Val de Montferrand