1

Champagne

Le champagne étant bel et bien un vin, même si son effervescence exceptionnelle nous le fait parfois oublier, il se plie aux exigences d’une appellation d’origine contrôlée comportant un cahier des charges bien spécifique. Les zones de production officielles sont ainsi réparties en quatre groupes, eux-mêmes séparés en 17 territoires. Voir plus sur Champagne

    ​ ​ ​
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. ​ ​
La région Champagne

Une région viticole pétillante


La région Champagne est l’un des piliers de l’histoire viticole de France. Si importante, qu’elle a donné son nom au style de vin produit. On a pour habitude de boire du Champagne pour les grandes occasions. Cela donne au Champagne une image de vin exceptionnel. Et c’est le cas. Cependant, il n’est pas nécessaire d’attendre une occasion particulière pour déguster ses fines bulles.

Le vignoble de Champagne s’étend sur toute la région Champagne qui fait désormais partie du Grand-Est. Il traverse cinq départements, à savoir : la Marne (70%), la Haute-Marne et l’Aube (20%), l’Aisne et la Seine et Marne (10%). >On connait le vin de Champagne qui est produit dans cette région viticole. Cependant, ce n’est pas le seul vin à découvrir. La région propose également des vins rouges, blancs et rosés, un peu plus confidentiels. Le Champagne quant à lui se décline également en rosé.

Petit historique de la production de champagnes


La production de vin dans la région date de l’antiquité. Cependant, les historiens ne peuvent déterminer une date exacte par manque de sources sûres. Il est tout de même admis que lorsque les romains envahirent la région, la production de vin était bien active. Plus tard, au début de la christianisation, les vignobles ont été récupéré par les abbayes et les évêques. Lors des invasions barbares, dans les années 400 après J-C, les vignes seront pillées et détruites. Il fallu près de 30 ans pour remettre en état le terroir viticole.

Le vin pétillant tel qu’on le connait a été inventé par Dom Pérignon, un moine bénédictin de l’abbaye Saint Pierre d’Hautvillers. Il avait pour mission de surveiller les vignes et les pressoirs de l’abbaye. La légende dit que Dom Pérignon aurait découvert une technique par sérendipité. Il avait souhaité changer les bouchons des bouteilles de vins en ajoutant de la cire d’abeille pour l’étanchéité. Toutes les bouteilles ainsi fermées ont alors explosé. Dom Pérignon comprit alors que le sucre de la cire d’abeille était tombé dans le vin. Cela a provoqué une seconde fermentation du vin. Ainsi serait né le Champagne.

En 1114, l’évêque de Chalon, Guillaume de Champeau a écrit la grande charte champenoise. Ce document est encore aujourd’hui considéré comme le manifeste créateur du vignoble de Champagne. Il y détaille tous les vignobles et cépages de la région. Les premières grandes maisons de Champagne ont été créées au 18ème siècle. La plus ancienne est la maison Ruinart qui a été créée en 1729. La Maison Moët suivra en 1743 et deviendra Moët et Chandon au 19ème siècle.

Au 19ème siècle, la région subira, comme la France entière, la crise du Phylloxera. Au 20ème siècle, la région connaitra une crise encore plus impactante. En 1911, les vignes ne seront pas totalement remises en état après l’invasion du Phylloxera, les orages de grêles et les gels. Une crise sociale aura alors lieu, les vignerons vont organiser une grève sans précédent contre les négociants. Ils vont alors détruire des caves remplies. L’intervention de l’Etat ne fera qu’empirer les actes de violence. Quand ce ne sont pas les vignerons de la Marne se sont les autres qui prennent le relais. Les manifestations s’arrêteront quand l’Etat fera un Edit délimitant la région viticole.

L’histoire du vignoble de Champagne est donc mouvementée mais pour autant passionnante. C’est en 1936 que l’appellation d’origine contrôlée sera donnée aux vins de Champagne.

Caractéristiques du vignoble champenois


Le vignoble champenois se déploie sur les cinq départements que nous avons cités plus haut dans cet article. Entre l’est de la région parisienne, au bout de la Seine et Marne et les terroirs du Grand-Est, le vignoble de Champagne s’étend sur plus de 33 000 hectares et 250 kilomètres. La région viticole est délimitée par la loi du 22 juillet 1927. On distingue plusieurs zones viticoles : la Montagne de Reims à 300 mètres d’altitude, la Vallée de la Marne, la Côte des blancs, de Sézanne, des Bars et de Vitry le François. On y découvre des paysages différents : forêts épaisses, monts, champs et nature à pertes de vue.

C’est le vignoble le plus au nord du pays. Il subit un climat continental. Les hivers y sont très froids et les gelées fréquentes ; les étés et automnes y sont tempérés et ensoleillés. La température moyenne est de 10 degrés, ce qui reste assez froid. L’ensoleillement est d’environ 1600 heures par an en moyenne. Ces conditions compliquées poussent les vignerons à planter leurs vignes à mi-côte pour les mettre à l’abri du froid. Mais ce sont ces mêmes caractéristiques climatiques qui font la qualité du Champagne et qui donne de l’acidité aux vins.

La vigne pousse sur des sols variés. On découvre des sols argileux-sableux, calcaires et de craie. C’est l’association des avantages qu’apportent les sols et du climat qui donne aux champagnes leurs caractères et qui marque les différences entre les grandes maisons.

Les cépages du Champagne


Le champagne est élaboré grâce à l’assemblage de différents cépages. Les plus utilisés sont le Chardonnay pour 29% de la surface plantée, le Pinot noir pour 39% et le Pinot Meunier pour 32%. De manière plus confidentielle, on trouve également quelques cépages traditionnels sur de très petites surfaces : l’arbane, le petit meslier, le pinot de juillet, le pinot gris vrai et le pinot blanc vrai.

Les petites baies jaunes du Chardonnay apportent aux vins finesse, légèreté et fraîcheur. On distinguera également des arômes de noisette, d’anis et d’agrumes. C’est un cépage résistant qui se développe bien sur les terrains calcaires et crayeux. Lorsqu’il est utilisé seul, sans assemblage, il créé le champagne Blanc de Blancs.

Les baies bleutées du Pinot Noir procurent au champagne puissance et corps. Il se situe essentiellement sur la Montagne de Reims et sur la Côte des Bars.

Les baies juteuses du Meunier donnent au champagne une certaine rondeur et lui apportent des arômes de fruits rouges. C’est un cépage vigoureux qui aime les sols argileux.

Les grandes maisons du Champagne

La Maison Ruinart

La Maison Ruinart est la plus ancienne Maison de Champagne. Elle a été fondée en 1729 par Nicolas Ruinart, le neveu du Moine Dom Ruinart, à Epernay. Aujourd’hui, elle appartient au groupe LVMH. À l’époque, Dom Ruinart était négociant en draps. Mais il comprend vite l’importance que pourrait avoir le champagne. Il transmet donc son savoir en négoce et en vin à son neveu. Il faudra attendre un arrêté royal en 1728 pour obtenir le droit de commercialiser le vin en bouteille et plus uniquement en fût. Le champagne ne pouvant être transporté qu’en bouteille, c’est une libération pour la famille Ruinart qui va pouvoir exporter son champagne.

Le champagne de la Maison Ruinart est produit sur 1600 hectares de vigne. Sa signature viticole reste le cépage Chardonnay, issu de la Côte des Blancs et de la Montagne de Reims. La Maison Ruinart propose des champagnes Bruts, Blanc de Blancs et Rosés. Ce sont des champagnes qui se distinguent par leur élégance et leur fraîcheur. Pour exemple, le R de Ruinart Brut est un champagne idéal pour les apéritifs. Sa robe dorée et limpide est particulièrement brillante. Ses bulles fines sont très vives. Au nez, cette cuvée est fraîche et fruitée, avec des accents de poire et de fruits secs. En bouche, on le ressent équilibré et rond avec des arômes de fruits mûrs.

La Maison Deutz

La Maison Deutz a été créée par William Deutz et Pierre-Hubert Gelderman en 1838 à Ay. Le domaine viticole de cette Maison de champagne s’étend sur 45 hectares. Cette association franco-allemande a allié la rigueur et l’excellence pour créer des champagnes d’exception. Elle détient la majorité des « grands crus » et « premiers crus » de la région. Vous pouvez déguster leurs champagnes aux bulles très fines et délicates, principalement assemblés avec du Pinot noir. La Maison propose des Bruts, Rosés et Blanc de Blancs. Les champagnes de la Maison Deutz sont reconnus pour leur complexité et leur puissance.

Le Brut Classic se distingue par sa fraîcheur et son caractère très aromatique. Sa robe couleur or assez soutenue met en avant des bulles d'une grande finesse. Au nez, on distingue des notes florales puis des arômes de pain grillé et de fruits mûrs.

Le Brut Rosé est très gourmand et se démarque par sa finesse. Il a une robe lumineuse d'un rose marqué. Ses bulles sont très actives et denses. Au nez, c’est un champagne très expressif. On distingue des arômes de fruits rouges et un accent de brioche. En bouche, il est ample et voluptueux et toujours très fruité.

La Maison Bollinger

La Maison Bollinger s’étend sur 178 hectares autour de Ay et produit des champagnes de grande qualité. Connue pour son exigence, cette Maison est née en 1829 suite à l’association du Compte de Villermont, aristocrate qui produisait déjà un vin mousseux, et de Joseph Bollinger et Paul Renaudin, des experts en vins. Le Compte ne voulant pas commercialiser le champagne sous son nom, le vin s’appellera Bollinger-Renaudin. Le nom Renaudin disparaitra des étiquettes à partir de 1960.

C’est l’une des Maisons les plus réputées de France. On trouve d’ailleurs un clin d’œil à cette marque dans les films de James Bond, où l’agent secret prends toujours le temps de boire une coupe de ce champagne. Vous pourrez déguster des champagnes puissants, raffinés et complexes. La Maison Bollinger produit des Champagnes Bruts, extra bruts, modérés et rosés. Vous pouvez également déguster un vin rouge d’exception.

Le Bollinger Rosé est un champagne aromatique eux accents de fruits rouges mûrs. Sa robe est d’une couleur saumon intense et sa mousse est généreuse. En bouche, on confirme sa vinosité et sa finesse.

Le Bollinger Brut de 2008 est un millésime très apprécié. Sa robe est d’un doré soutenu et ses bulles sont fines et nombreuses. Au nez, on distingue une grande palette aromatique avec des touches de fruits jaunes, d’épices et de fleurs blanches. En bouche, c’est un vin intense et crémeux.

La Maison Veuve Clicquot

La Maison Clicquot est née en 1772. Elle a été créée par François Clicquot. À son décès, c’est sa femme, Barbe-Nicole Clicquot qui reprend l’affaire d’une main de maître. On la surnomme alors « la Veuve Clicquot ». C’est elle qui a crée la célèbre étiquette jaune des bouteilles Clicquot reconnaissable entre toutes. C’est après sa mort que la Maison a été rebaptisée par son surnom. La Maison Veuve Clicquot est située à Reims et s’étend sur plus de 1600 hectares. Ses champagnes son principalement assemblés avec du Pinot noir. Elle vous propose des Bruts, des Blancs de Blancs et des rosés.

Pour exemple, le Brut Carte Jaune à une belle robe dorée et une mousse légère et onctueuse. Au nez, c’est un vin puissant aux arômes de fruits et de vanille. En bouche, il est structuré et vineux. On retrouve les arômes de fruits qui lui donne son caractère aromatique.

Le Rosé est un champagne de caractère à la robe rose poudrée. Au nez, il est généreux et fin et l’on distingue des arômes de framboise et de fraise, puis de fruits secs et de biscuits. En bouche, on est agréablement surpris par sa grande fraicheur. C’est un champagne fruité et équilibré.

La Maison Dom Pérignon

La Maison Dom Pérignon est célèbre par son nom, celui du créateur du vin de Champagne. Elle se situe à Epernay et s’étend sur 1600 hectares de vignes. Elle appartient au groupe Moët et Chandon qui lui-même appartient au groupe LVMH. La première cuvée Dom Pérignon date de 1921 et a été commercialisée à partir de 1935. La Maison Dom Pérignon vous propose une gamme de champagnes bruts, extra-bruts et rosés reconnaissables par leur finesse et leur équilibre.

À titre d’exemple, le Vintage Extra-Brut de 2008 est un champagne élancé et fruité. Sa robe dorée est sombre. Au nez, on distingue des touches de fleurs blanches, d’agrumes et de fruits, avec un accent de menthe. En bouche, c’est un champagne tonique et fruité. On découvre des notes d’épices.

Le Vintage Rosé de 2006 rend hommage au pinot noir. Sa robe saumonée aux reflets roses est brillante et ses bulles vives. Au nez, on distingue un mélange d’épices, de cacao, de figue et d’orange confite. En bouche, c’est un champagne ample et intense.

Bon à savoir

Producteurs

961 producteurs listés

Production

90% de vins mousseux, 5% de vins rouges et 5% de vins rosés

Surface

34 000 ha

Sols et sous-sols

Calcaire (irrigation naturelle constante)

Cépage

Rouges et rosés : pinot noir, meunier

Blancs : chardonnay, pinot blanc, pinot gris, arbanne et petit meslier

Les appellations de Champagne

Champagne

Coteaux-Champenois