Château Tour Baladoz

0 0€ - 0€

Etabli en entier sur un sol très argilo-calcaire, reposant sur le roc, ce vignoble, complanté des cépages les plus fins du pays, produit un vin très généreux, très bouqueté, moelleux, extrêmement fin, vin complet et parfait… » (Bordeaux et ses Vins, 1929). Depuis 1950 la famille De Schepper n’a eu de cesse de mettre en valeur les caractéristiques naturelles de ses terroirs pour produire aujourd’hui des vins appréciés à l’international. HISTOIRE Le nom Valados apparaît dans "Le Producteur" dès 1841 et dans la première édition du "Féret" de 1850 sous Baladoz. De 1874 à 1922 le domaine se retrouve sous le nom de Château Baladoz; après, suite à la construction d'une tour Château La Tour Baladoz. Il est mentionné au départ entre les 1er et 2ème crus de Saint-Emilion, plus tard comme grand cru. 1950 Une lettre datée 26 avril 1950, envoyée depuis Libourne par Emile De Schepper à son épouse à Gand (Belgique), nous apprend que le lendemain la propriété nommée Château La Tour Baladoz allait changer de main. Le domaine situé à Saint-Laurent-des-Combes, comprend une maison de maître, maison de vigneron, chai, cuvier, vignes (5ha 56ares) et carrières. Le nouveau propriétaire consacre les premières années à la rénovation des chais et aux travaux nécessaires à la vigne. La gestion du domaine est déléguée à un régisseur, Emile De Schepper ne faisant que 3 à 4 visites annuelles à son domaine. Le vin est exporté uniquement en barriques vers la Belgique pour une mise en bouteilles à Gand dans les chais de commerce du propriétaire. A partir de 1970, Emile se fait assister par son fils aîné, Firmin, qui peu à peu deviendra responsable du domaine. Il opta rapidement pour une politique plus qualitative et la réputation du vin ne cessa d'accroître. 1984 Cela faisait déjà quelques années que la famille De Schepper cherchait à agrandir la propriété. Finalement, en 1984, une occasion se présenta : 3ha 74ares formant la propriété "Roquettes Mondottes". Les parcelles se trouvant toutes voisines de Tour Baladoz, la décision fut facile à prendre. L'ensemble totalisa environ 9 hectares. Avec la nomination d'un nouveau régisseur, Jean-Michel Garcion, en 1992, la quête vers une qualité supérieure s'intensifia. Le cuvier de Tour Baladoz se vit également agrandi avec de nouvelles cuves en inox et en 1999 un nouveau chai à barriques vint enrichir les moyens techniques indispensables à l'élaboration d'un grand vin. Ancienneté de la propriété, qualité du terroir et maîtrise de l'ensemble de la chaîne, de la culture à l'embouteillage, assurent la grande noblesse et la renommée de ces vins.

Bordeaux France
Laissez-vous tenter par l'achat d'un vin de Bordeaux qui vous ressemble. Des Grands noms aux petites appellations, des Bordeaux rouges de Pomerol aux blancs de l’Entre-Deux-Mers, vous pourrez dénicher toutes les perles rares de la ...
Voir plus