Château de Rochemorin

13 twils 0 0€ - 0€

En 1520, arriva dans le Bordelais, un Gentilhomme périgourdin, Jean de Amelin. Ce riche propriétaire terrien de la région de Sarlat était seigneur du repaire noble de Rochemorin dans la paroisse de Saint-Front d'Alemps, à une trentaine de kilomètres de Périgueux. Venu pour régler certaines affaires qui l'appelaient au Parlement de Bordeaux, Jean de Amelin trouva plus d'un attrait à notre région et décida de s'y installer. Bon nombre de parlementaires investissaient alors dans la viticulture, c'est donc tout naturellement, qu'il suivit ce mouvement. Il se mit en quête de la propriété idéale et ne tarda pas à la trouver, à quelques lieues seulement de Bordeaux, dans les Graves, sur la paroisse de Martillac : la Maison Noble de Beaubois. Beaubois était le site parfait : un terroir idéal pour planter un vignoble de qualité, mais aussi un lieu propice à la réflexion et à la rêverie pour Jean de Amelin, poète et traducteur à ses heures. Notre homme avait épousé Clémence de La Boétie (tante d'Étienne de La Boétie, grand ami de Michel de Montaigne). Au fil du temps, le paysage de la Maison Noble de Beaubois se transforma : la forêt s'effaça et laissa la place à un beau et grand vignoble dont la renommée n'avait rien à envier aux grands domaines viticoles religieux des alentours. La politique de remembrement menée par la famille de Amelin pendant près d'un siècle porta ses fruits. Le nom de Beaubois s'effaça peu à peu des mémoires... La Maison noble de Beaubois fut rebaptisée du nom même de ses pères. Le Vignoble de Rochemorin était né. De ses origines périgourdines, le château de Rochemorin ne conserva que son style architectural.

Bordeaux France
Laissez-vous tenter par l'achat d'un vin de Bordeaux qui vous ressemble. Des Grands noms aux petites appellations, des Bordeaux rouges de Pomerol aux blancs de l’Entre-Deux-Mers, vous pourrez dénicher toutes les perles rares de la ...
Voir plus