L'épopée du bouchon de liège

Tous les secrets du bouchon le plus célèbre !

04 Septembre 2017

TWIL va vous apprendre 2/3 trucs que vous pourrez ressortir lors d’une soirée arrosée entre potes. (N’en faites pas trop quand même).

Tout le monde parle de bouchons de liège, bouchons en plastique, de capsules vissées… Bref, on ne sait pas trop où donner de la tête alors TWIL va vous faire un petit récap sur les différents bouchons de liège qui existent.

Quatre types de bouchons de liège peuvent être utilisés pour les bouteilles de vins :

  • Les bouchons de liège naturel sont ceux qui sont directement issus de l’écorce du chêne-liège. Aucune modification n'y est apportée.
  • Les bouchons colmatés sont tout simplement des bouchons naturels améliorés avec un mélange de colle et de poudre de liège. Ils sont visuellement plus réussis et sont gage de meilleure qualité.
  • Les bouchons à base de granulats de liège (les bouchons agglomérés) sont des bouchons utilisant différents procédés industriels (extrusion ou moulage) et sont utilisés la plupart du temps pour des vins tranquilles d’une durée de garde inférieure à 6 mois. Il ne sont pas recommandés pour des vins necessitant une longue conservation.
  • Les bouchons techniques sont les bouchons haut de gamme du liège. Mélangeant les procédés de l’aggloméré et des rondelles de liège, ces bouchons présentent d’excellentes caractéristiques pour un vin ayant besoin d’une longue durée de garde.

D'une manière générale, les bouchons de liège sont fabriqués ainsi :

Cher Twileur, à vos tire-bouchons !